La saison 2018 approche à grands pas et les préparatifs sont en cours au sein du département Aprilia Racing pour affiner la nouvelle RS-GP avant l’ouverture du Championnat.

Après que le nouveau prototype ait fait ses débuts durant les essais de Sepang, une des étapes de développement concerne l’aérodynamique. C’est un sujet qui a gagné en notoriété grâce à l’apparition des winglets, une partie visible et évidente, mais qui fait l’objet de recherches constantes.

Aprilia a réalisé des travaux durant une journée d’essais dans la soufflerie de l’Université de Perugia et qui ont impliqué les deux pilotes. Aleix Espargaró et Scott Redding ont effectués des tests aérodynamiques à leur retour des essais en Thaïlande. Les résultats de l’étude en tunnel fournissent la base des évolutions qui seront appliquées à la RS-GP 2018.

Romano Albesiano, Directeur d’Aprilia Racing: “La recherche aérodynamique fait désormais partie intégrante du développement d’une MotoGP moderne. Non seulement en ce qui concerne les winglets, qui en sont l’expression la plus visible, mais parce que sur un terrain de jeu extrêmement égal, chaque petit détail devient un facteur déterminant. Aleix et Scott ont des caractéristiques physiques extrêmement différentes qui nécessitent donc des raffinements aérodynamiques diversifiés pour optimiser l’efficacité. Les essais en soufflerie ne sont qu’une partie de l’étude aérodynamique, qui consiste également en des simulations informatiques et des contrôles effectués directement sur la piste. Nous apporterons au Qatar une première version du pack aérodynamique pour la 2018 RS-GP, alors qu’une seconde évolution sera prévue dès la saison en cours.”

On notera également la première apparition du bras oscillant en carbone, annoncé depuis quelques temps et qui devrait équiper les RS-GP au Qatar…
Un élément utilisé par Ducati depuis 2009 et testé par Marc Marquez sur sa Honda à chaque série de tests depuis les essais post-Grand Prix de Valence (voir ici et ).