Pour répondre à Honda qui a été précurseur en ce domaine, toutes les MotoGP utilisent actuellement une boîte de vitesses seamless qui permet d’avoir des pignons déjà engagés avant le passage des vitesses, diminuant ainsi drastiquement les temps morts et les coupures dans la traction.

Ces boîtes de vitesses sont extrêmement onéreuses et demandent un entretien continu.

Pourtant, Aprilia, qui vient de terminer 9e et 10e du Grand Prix d’Aragon, annonce un transfert partiel de technologie de ce genre de  boîtes seamless vers la série…


De la recherche sur la boîte de vitesses seamless à la technologie Aprilia Quick Shift

Un autre domaine de recherche pour l’équipe Aprilia  est le  changement de vitesse seamless, dont les derniers développements ont conduit à une réduction du poids des composants de la transmission , donc à une amélioration de son efficacité .

Grâce à la technologie de boîte de vitesses seamless, les pignons sont engagés dès que le pilote exerce une pression sur le levier de vitesse, sans avoir à interrompre le flux de gaz ou à toucher l’embrayage. En termes d’avantages, du point de vue du MotoGP, cela signifie une continuité du couple moteur, ce qui limite la perte d’adhérence, et assure une accélération en douceur.

De ce point de départ, Aprilia travaille sur des améliorations qui peuvent être transférées à la technologie Quick Shift Aprilia , qui est déjà présente sur certains modèles, tels que la RSV4. Cette technologie assure une expérience plus douce et plus confortable sur route, en adaptant le changement de vitesses selon les préférences du pilote.

Tous les articles sur : Alvaro Bautista, Stefan Bradl