La saison a très mal commencé pour l’équipe Aprilia. D’un côté, Aleix Espargaró n’a rencontré que des problèmes techniques depuis le Qatar, et de l’autre, Scott Redding a beaucoup de mal à s’adapter à la moto. Néanmoins, le team continue de travailler, et après des essais réalisés sur le circuit d’Austin, il s’est rendu au Mugello pour deux jours de test cette semaine, avant d’aller à Barcelone à la fin du mois. L’objectif est clairement de trouver des solutions.


Romano Albesiano, le directeur sportif de l’équipe, s’est entretenu avec Matteo Aglio pour GPOne. Forcément, les problèmes rencontrés par Aleix Espargaró, pilote leader de l’équipe, soulèvent beaucoup de questions. Cependant, Albesiano se refuse à dire qu’il s’agit de malchance : « Parler de malchance n’est jamais élégant. En trois courses nous avons été limités par des situations complètement différentes les unes des autres. Au Qatar, il y a eu un problème avec le réservoir, qui a été le fruit d’une erreur humaine. En Argentine, la course était déjà compromise par un mauvais départ et le contact avec Márquez, et nous avons eu un problème électronique sur un composant que nous utilisons depuis 2016, que nous n’avions jamais eu avant. A Jerez, le problème a été à la fois incroyable et banal. C’était une erreur humaine. »

Aprilia faisait partie des équipes présentes au Mugello cette semaine pour réaliser des tests. Les enjeux n’étaient évidemment pas les mêmes pour ses deux pilotes.

Scott Redding rencontre en effet des difficultés d’adaptation à la moto. Malgré une encourageante douzième place en Argentine, il n’a pas réussi à progresser, terminant à chaque fois dans les derniers. L’objectif du test était donc de trouver des réglages qui lui conviennent mieux.

Romano Albesiano s’est montré plutôt satisfait du Britannique : « Je dirais que cela s’est plutôt bien passé. Je suis surtout content des progrès réalisés par Scott. Nous avons changé l’agencement de sa moto et trouvé une base plus stable, rendant la RS-GP plus facile à bouger. J’espère voir de meilleurs résultats lors des prochaines courses suite à ces changements. Je ne parle pas seulement de la prestation en elle-même mais aussi de la régularité. »

De son côté, Aleix Espargaró a essayé de nombreuses choses afin de donner à l’équipe le maximum d’informations pour préparer au mieux le Grand Prix d’Italie : « Aleix a testé de nombreux réglages en vue du Grand Prix du Mugello. Nous nous sommes surtout concentrés sur ses résultats. Il a essayé pour la première fois le bras oscillant en carbone et il lui a plu. On peut tester beaucoup de choses, mais seul le résultat en piste apporte les réponses. Pour l’instant son comportement est similaire à celui en aluminium, mais il est plus léger Nous sommes en train de le produire et allons essayer de l’avoir pour le GP du Mugello. »

Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Scott Redding

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini