Sam Lowes sera un des pilotes débutants en MotoGP en 2017, avec le privilège de commencer son parcours parmi l’élite en tant que pilote officiel. Comme Rins chez Suzuki, il sera soutenu par une usine, celle d’Aprilia. Le Britannique a eu son premier contact avec la RS-GP en juin dernier mais a véritablement commencé son apprentissage à Valencia lors du premier jour des tests de l’intersaison. Au bilan, une violente chute qui l’a envoyé en vacances plus tôt que prévu.

Un accident qui l’a touché au cou et l’a écarté des deux jours d’essai suivant à Valencia sans oublier les séances de Jerez programmées deux semaines après. D’aucuns ont alors commencé à spéculer sur son remplacement par Eugène Laverty qui a intégré le giron d’Aprilia pour une ambition de titre mondial en Superbike. Mais qui a maintenant une bonne expérience du MotoGP, forgée sur une Ducati de chez Aspar.

Autant de signes qui ont fait comprendre à Sam Lowes qu’il était temps de revoir ses gammes. Sur Autosport, il annonce l’arrivée d’un nouveau Lowes, qui a commencé sa cure de désintoxication du Moto2 : « la chose la plus importante est que je n’aurai plus à remonter sur une Moto2 à partir de maintenant. Je vais me concentrer sur le seul fait de piloter l’Aprilia de la bonne façon ».

« Durant les derniers essais, on a pu constater que je faisais certaines choses, pas totalement mauvaises, mais encore trop influencées par le style du Moto2. A présent, je m’attache à changer mon style de pilotage. C’est un pas en arrière mais pour en faire deux en avant ensuite. Cela mettra du temps, mais au final, on arrivera là où on doit être ».

Une révolution culturelle pour le frère jumeau d’Alex qui partagera le sort d’Aprilia avec le frère aîné de Pol Espargaró, prénommé Aleix. Chez Aprilia, on assure que l’on n’attend rien de spécial de sa recrue britannique et que l’on verra en 2018 de ce qu’il faut convenir. Les deux autres débutants en MotoGP seront Jonas Folger et Johann Zarco qui seront équipiers au sein du team Tech3 Yamaha.