Dès les tests de Sepang en début d’année, Alex Rins réalisa fin janvier le sixième temps du classement confondu à 0.5 de Jorge Lorenzo, avant qu’à Buriram il ne se classât cinquième à 0.3 de Pedrosa. Aux tests de Losail, Andrea Iannone se positionnait sixième (à 0.4) et Rins huitième (à 0.6), ce qui pouvait laisser présager d’un bon début de saison.

Après qu’Alex Rins ait obtenu la sixième place des qualifications au GP du Qatar, et Andrea Iannone la onzième, l’Italien franchit la ligne d’arrivée en neuvième position, tandis que l’Espagnol chutait alors qu’il occupait la septième place.

Cette mésaventure n’empêche pas maintenant Alex d’arriver en Argentine avec le moral, sur ce circuit inauguré le 11 mai 2008.

Pour Alex Rins, « Je suis positif en me rendant à Termas de Rio Hondo parce que ce circuit a quelque chose de spécial et je l’aime bien.

« Je me souviens que l’année dernière, je suis arrivé en Argentine avec une blessure au pied, et malgré cela, j’ai de bons souvenirs de la piste – ce qui veut dire que c’était vraiment bien !

« Une autre bonne chose à propos de cet endroit, ce sont les gens : les fans sont très proches de nous et l’endroit se transforme en une grande fête en accueillant les gens du MotoGP. »

Selon Andrea Iannone, « Je me rends en Argentine avec des sentiments positifs, car je me souviens que l’année dernière, nous avions pu très bien performer ici. Le circuit est un que j’aime et la GSX-RR est bien adaptée à son tracé.

« L’année dernière, mes sensations étaient bonnes, malheureusement nous avons eu une pénalité (pour départ anticipé), ce qui m’a mis hors course pour les premières places, mais la performance et le rythme étaient très compétitifs.

« Je m’attends à un bon travail d’équipe pour m’aider à améliorer séance par séance. Nous allons travailler sur toutes les petites choses qui, une fois qu’elles sont mises ensemble, peuvent permettre une bonne performance globale.

« Les premières courses sont toujours importantes pour donner la bonne direction pour le reste de la saison. Je veux essayer de saisir ce GP à 100%. »

D’après le team manager Davide Brivio, « L’Argentine représente de bons souvenirs pour nous, surtout si je remonte à 2015 et 2016, mais nous avons connu des moments plus difficiles ici l’année dernière.

« Alex est arrivé avec un pied blessé, ce qui a rendu la conduite assez difficile pour lui, tandis qu’Andrea a eu une course compliquée et nous avons commencé à suspecter des problèmes avec la machine que nous avons dû commencer à affronter.

« Cette année, je crois que nous pouvons aborder cette deuxième course avec plus de confiance. Au Qatar, nous avons eu des résultats positifs de la part des deux pilotes et la GSX-RR se montre plus compétitive. Il sera intéressant de vérifier plus en avant où nous en sommes avec la performance, notre compétitivité et notre potentiel deviendront de plus en plus clairs à chaque course.

« Je crois que pour Alex, il sera important d’être régulier avec la performance qu’il a réalisée au Qatar, en restant proche des meilleurs pilotes à la fois lors des essais et de la course.

« Aussi avec Andrea nous pouvons être compétitifs, il a pris l’expérience positive du Qatar et nous pouvons améliorer sa performance. Ce sera une course intéressante. Nous en sommes encore au début mais cela pourrait être une bonne occasion d’évaluer notre performance pour le reste de la saison. »

Photos  © Suzuki