La pluie tombée durant la nuit a laissé une piste séchante aux pilotes Moto3 et Moto2 ce matin, mais depuis, une bruine quasi permanente est loin d’accélérer le processus : pneus pluie obligatoires !

Dans ces conditions, il semble impossible à ceux qui n’en font pas partie d’intégrer le top 10, à commencer par les 2 pilotes officiels Ducati.

L’objectif serait de battre le 1’40.715 réalisé par Jack Miller, 10e du top 10.

A l’inverse le trio Honda Márquez–Crutchlow–Pedrosa semble serein en dominant le classement combiné de la première journée.

Les températures sont de 18° et 20° pour l’air et la piste, et le ciel ne semble pas près de vouloir se dégager…

#ArgentinaGP MotoGP 2017 2018
FP1

1’40.356 Maverick Vinales

 1’40.303 Dani Pedrosa (Voir ici)
FP2

1’39.477 Maverick Vinales

 1’39.395 Marc Marquez (Voir ici)
FP3

1’39.772 Cal Crutchlow

 1’48.896 Marc Marquez
FP4

1’50.042 Marc Marquez

Qualification 1

1’49.235 Dani Pedrosa

Qualification 2

1’47.512 Marc Marquez

Warm Up

1’39.620 Maverick Vinales

Course

Vinales, Rossi, Crutchlow

Record

1’37.683 Marc Marquez 2014

 

C’est cette fois Karel Abraham qui s’élance le premier à l’extinction des feux rouges.

Tous les pilotes ont choisi un pneu arrière pluie médium alors que pour l’avant Márquez, Pedrosa, Rabat, Vinales, Aleix Espargaro, Nakagami et Siméon ont opté pour un tendre, les autres préférant également le médium.

Dès le premier tour lancé, Marc Márquez prend l’ascendant sur ses petits camarades et se ménage une avance d’une demi-seconde.

On le voit avec Johann Zarco qui subit des petites glissades, le revêtement n’est pas du tout homogène, alternant parties presque sèches et plaques encore complètement mouillées. Cela n’empêche toutefois pas le pilote Tech3 de s’emparer de la 2e position au bout de 10 minutes.

Il doit toutefois la concéder à Andrea Iannone, puis à Valentino Rossi, avant que Andrea Dovizioso ne s’empare du commandement en 1’51.598.

A la fin du premier run, la hiérarchie se compose de Andrea Dovizioso, Marc Márquez, Valentino Rossi, Karel Abraham, Johann Zarco, Andrea Iannone, Álvaro Bautista, Alex Rins, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa, les 7 premiers étant dans la même seconde.
Bradley Smith et Jack Miller, eux, n’ont pas jugé utile de prendre la piste.

Jugeant sans doute les conditions peu profitables, nombreux sont d’ailleurs les pilotes qui ne repartent pas immédiatement. Ce n’est pas le cas d’Hafizh “Pescao” Syahrin qui se porte en haut de la feuille du classement avant que son Johann Zarco de coéquipier ne l’en déloge, à 16 minutes du drapeau à damier et alors que que l’on signale aux pilotes une intensification de la pluie.

Marc Márquez vient ensuite couronner les 2 pilotes Tech3 en 1’50.877.

A l’entame du dernier quart d’heure, Álvaro Bautista se hisse à 1/10 de Marc Márquez tandis qu’Alex Rins intègre le top 5.

5 minutes plus tard, le classement se modifie sensiblement avec le retour d’Andrea Dovizioso en tête, l’arrivée de Cal Crutchlow à la 3e position ainsi que celles de Scott Redding et Pol Espargaro dans le top 8.

Johann Zarco résiste bien et détrône Cal Crutchlow du podium virtuel avant de grappiller encore une position.

Alors qu’il ne reste plus qu’une demi-douzaine de minutes, Maverick Vinales figure en 13e position, Jorge Lorenzo en 15e.

Le rush final voit d’abord Danilo Petrucci bondir de la 15e à la première position, en 1’49.948.

Johann Zarco, Marc Márquez et Hafizh Syahrin allument également les partiels en rouge et c’est finalement le pilote espagnol qui devance le Français, le Malaisien se portant à nouveau temporairement à la 2e position avant de devoir rétrograder sous les attaques de Álvaro Bautista puis Karel Abraham, Cal Crutchlow et Pol Espargaro.

Comme attendu, aucun changement n’a eu lieu concernant le passage en Q2 et Marc Márquez, Cal Crutchlow, Dani Pedrosa, Esteve Rabat, Andrea Iannone, Maverick Vinales, Valentino Rossi, Alex rins, Johann Zarco et Jack Miller échapperont à la Q1.

Combiné FP1-FP2-FP3: