Ceux d’entre vous qui ont suivi les 2 séances d’essais libres MotoGP hier ont pu voir que Valentino Rossi y figurait régulièrement aux avant-postes durant la majeure partie du temps, mais ne pouvait concrétiser une grosse progression dans les derniers instants.

La responsabilité en incombe aux réglages de sa Yamaha qui ne peut pas exploiter comme supposé le pneu arrière tendre Michelin.

7e en FP1 à 1/2 seconde en 1’40.825, le Docteur obtenait de nouveau cette position en FP2 grâce à un 1’40.577 , mais cette fois à 1.182 de Marc Márquez.

Au classement combiné des 2 séances, l’Italien termine 7e à 0.067 seconde de son coéquipier Maverick Viñales.

Lors de la conférence de presse tenue dans l’hospitalité Yamaha Valentino Rossi a tout de suite innocenté le nouveau revêtement : « Personnellement, je me sens très bien sur cette piste qui est très exigeante. Elle est en bon état. La nouvelle surface représente une nette amélioration parce que nous avons moins de bosses. Michelin s’inquiétait du niveau d’adhérence, alors ils ont fourni plus de pneus. Mais l’adhérence de la nouvelle surface est très similaire à celle de l’ancienne section. Je me senti très à l’aise sur la moto aujourd’hui. Il est particulièrement important que j’ai un excellent rythme avec les pneus de course. Malheureusement, j’ai encore une fois souffert avec le pneu tendre, je n’ai pas pu l’utiliser correctement. Cela pourrait entraîner un problème pour la qualification. Comme nous ne savons pas quel pneu prendre, nous ne pouvons pas estimer notre potentiel sur un tour rapide. Mais demain, tout changera de toute façon. Le niveau d’adhérence s’améliorera, et les temps diminueront. Nous devons donc faire les bons choix de pneus. Beaucoup dépendra de cela. Au fur et à mesure que l’adhérence s’améliore, les chronos se rapprochent.
Je voulais rester dans le top 10 aujourd’hui, au cas où il pleuvrait en FP3. Lors de la FP2, je suis donc retourné aux stands avec les pneus de course et j’ai fait monter un pneu tendre à l’arrière. Mais comme je l’ai dit : je n’ai pas été plus rapide avec le pneu tendre. Je suppose même que j’aurais pu piloter plus vite avec les pneus de course et m’améliorer. »

Le niveau de performance de Marc Márquez n’est pas passé étranger aux yeux du Docteur…

« J’ai vu Marc en très bonne forme aujourd’hui, il est certainement considéré comme le favori de la course. Et s’il ne peut pas s’échapper dans la course, je m’attends à un groupe en tête, comme au Qatar. »

Au vu de ces commentaires, et malgré l’écart conséquent qui le sépare de Marc Márquez sur un tour, Valentino Rossi va de nouveau pouvoir espérer se battre pour le podium dimanche prochain s’il fait sec. Et si la piste est mouillée, tout sera ouvert…

Massimo Meregalli« Les premières séances d’essais libres sont toujours délicates ici, car la surface nécessite que les pilotes mettent d’abord un peu de gomme sur la piste dans la FP1. Pendant la FP2, nous avons perdu un peu de temps à cause de la pluie mais, heureusement, cela a tenu le coup, ce qui nous a permis de nous préparer pour les qualifications de demain et la course de dimanche. Vale a toujours été rapide tout au long de la journée et est très satisfait de la moto. Même si nous avons bien commencé le week-end, nous avons encore du travail à faire pour combler l’écart, surtout en ce qui concerne le freinage et les entrées de virage. Les conditions de piste devraient s’améliorer au cours du week-end, mais la météo pour demain reste incertaine, ce qui rend d’autant plus important un résultat dans le top 10 du classement combiné FP1-FP2 pour les deux pilotes. »