Lors de la fabuleuse qualification du Grand Prix d’Argentine, Jack Miller est le seul à avoir tenté et gagné son pari d’utiliser des pneus slicks sur la piste séchante du circuit de Termas de Rio Hondo. Même Marc Márquez s’y est fait prendre, c’est dire la difficulté de la tentative !

Et pour cela, c’est à dire pour se hisser en pole position lors de son dernier tour, le vainqueur du Grand Prix d’Assen 2016 a dû réaliser un 1’47.1 , soit 7/10 plus vite que son avant-dernier tour.

Autant dire que le pilote Pramac s’est retroussé les manches et n’a pas ménagé ses efforts. Les vidéos sont là pour en témoigner.

Mais ce qu’on ne voit pas sur les vidéos, c’est le capteur destiné à mesurer la position de la fourche de sa Ducati GP17, qui n’a visiblement pas aimé le traitement infligé par le bouillant australien…