Sur la grille du départ du Grand Prix d’Argentine, Jack Miller avait fait le choix de partir en pneus slicks, contrairement à ses petits camarades.

Ces derniers ayant choisi au dernier instant de changer de moto pour faire de même, quitte à partir de la Pit-Lane, il s’en est suivi un cafouillage extrême au terme duquel la direction de course a décidé de retarder le départ pour des raisons de sécurité.

Du coup, Jack Miller s’est senti (à juste titre) pénalisé et a refusé de quitter la grille de départ pour recommencer une procédure normale, soutenu en cela par le public qui trouve injuste qu’il ne profite pas de son pari gagnant.

Pour couronner le tout, quelques gouttes de pluie ont refait leur apparition pendant les négociations…

A suivre…

Crédit photos : MotoGP.com

 

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams :