C’est la petite histoire d’un dernier Grand Prix de San Marin qui montre qu’il faut toujours faire attention à ce que l’on dit. Cela s’est passé chez Aprilia, un team où le patron Romano Albesiano a promis à ses pilotes le présent d’une RS-2015 GP s’il se retrouvait directement en Q.2 au terme des essais libres. Impossible ? C’était sans compter sur les circonstances et Álvaro Bautista.

Álvaro Bautista est un homme heureux. Il fête actuellement les dix ans de son titre mondial en 125cc conquis avec un team Aspar qu’il retrouvera en 2017 avec une Ducati. Mais son cadeau, il l’a pris à Misano lors du dernier Grand Prix de San Marin. Et il a aussi valeur de cadeau de départ de la part d’Aprilia.

L’histoire veut que Romano Albesiano ait juré d’offrir à un de ses deux pilotes une RS 2015 GP s’il arrivait à se projeter directement en Q.2. Donc sans passer par la Q.1. Pas facile avec une RS-GP, mais Álvaro Bautista y est arrivé à Misano. Un bon chrono l’avait placé aux portes du top 10 synonyme d’entrée dans la finale. Frustrant ? Que nenni. C’était sans compter sur le forfait d’un Iannone qui lui a ouvert les portes de cette fameuse Q.2.

Une opportunité que l’équipier d’un Stefan Bradl moins verni a transformée en un nouveau top 10 après celui acquis à Silverstone. De quoi calmer un peu le grand patron du groupe Piaggio, dont fait partie la marque Aprilia, et qui, récemment, fulminait contre les résultats décevants de ses hommes en MotoGP : « ce week-end à Misano a été le meilleur depuis que j’ai rejoint l’équipe » a commenté Bautista. « On a fait le maximum de ce que l’on peut faire. Le nouveau châssis est un bon en avant pour la course. Cela ne semble pas se voir, mais on travaille dur et on progresse. Parfois, c’est infime, mais on évolue sans cesse ».

Bautista est actuellement quinzième au général avec 47 points, juste devant son binôme Bradl qui compte 43 unités. Ce dernier quittera la scène du MotoGP à la fin de l’année pour rejoindre Honda et le Superbike.

Tous les articles sur : Alvaro Bautista