Le prometteur Viñales de 21 ans et le vétéran entré dans la légende de son vivant Valentino Rossi seront donc équipiers chez Yamaha l’an prochain. Entre ces deux hommes, un personnage en commun : Davide Brivio.  Qui les connaît suffisamment bien pour livrer une idée sur ce que sera leur prochaine cohabitation.

Davide Brivio est actuellement le patron sur le terrain du team Suzuki en MotoGP. Depuis deux saisons, il a eu l’occasion de voir évoluer Maverick Vinales. Avant de présider aux destinées de l’aventure de la marque d’Hamamatsu au sein de l’élite, le même Italien a été de la garde rapprochée de Valentino Rossi de 2004 à 2009 avant de s’occuper du logo VR46 spécialisé dans les produits dérivés. Un parcours qui fait de lui un homme avisé sur les deux personnages.

Alors, ce futur duo, comment le sent Davide Brivio ? Comme on pouvait s’y attendre, le Doctor ne gagnera pas au change. Vinales sera aussi redoutable, voire plus, que son binôme actuel Jorge Lorenzo : « ce sont deux grands talents » explique-t-il sur gpxtra.com. « Valentino a beaucoup gagné et Maverick veut autant gagner. Vinales est un pilote intelligent qui sait ce qu’il faut faire pour être compétitif. Chez Yamaha, son objectif sera clairement de battre Valentino ».

Il poursuit : « Valentino a une énorme expérience et il est toujours aussi fort mais il devra se méfier de Maverick. Il sera sa source de motivation. Il a déjà un équipier rapide en la personne de Jorge Lorenzo, si bien que cette situation ne sera pas nouvelle pour lui ».

Cependant, Vinales deviendra de plus en plus fort : « il aura la même moto et le même environnement. Et il aura le meilleur point de référence qui soit. Chez Suzuki, il s’est rapidement affirmé comme le plus rapide et il n’a pas cette référence. Chez Yamaha, lorsqu’il aura un passage à vide, Valentino sera là si bien qu’il sera contraint d’être toujours sur la brèche. Il aura toujours une cible devant lui. Dans un tel contexte, il progressera beaucoup et deviendra plus fort ».

Une analyse sur la situation chez Suzuki qu’appréciera Aleix Espargaró qui ne doit pas éprouver le moindre regret de rejoindre Aprilia. On rappellera que Maverick Vinales est un Champion du Monde Moto3 millésime 2013, un troisième du championnat Moto2 dès son arrivée dans la catégorie avant d’être recruté par Suzuki en 2015.

Tous les articles sur : Maverick Vinales, Valentino Rossi