Il ne reste plus que trois jours de tests dans une intersaison de MotoGP qui en a déjà consommé six. Trois en Malaisie et trois autres à Buriram. Encore trois journées à Losail en guide de prologue à l’ouverture du Grand Prix du Qatar, puis la saison 2018 sera lancée. De solides tendances apparaissent déjà sur ce qui nous attend. Parmi elles, des Honda performantes. Et parmi ces Honda, un débutant Nakagami bien loin du pilote timoré qu’il était durant ses longues années en Moto2 !

Une métamorphose que le Champion en titre de la catégorie intermédiaire, Franco Morbidelli, relève plus que tout autre, puisqu’il en subit directement les conséquences. La vedette du bal des débutants, ce n’est pas lui ! Un autre l’a aussi remarqué. Il s’agit de son équipier Cal Crutchlow, généralement impitoyable à l’égard de ses collègues moins talentueux que lui. Pour le coup, il fait l’éloge de ce Japonais de 26 ans placé à ses côtés. C’est dire si Nakagami a déjà marqué les esprits !

« Je l’ai déjà dit, ce n’est pas donné à tout le monde de piloter comme il faut une Honda » affirme l’Anglais sur Speedweek. « Il faut donc féliciter Nakagami. C’est déjà un p….. de missile sur la piste. Mais je m’y attendais un peu car j’avais eu accès à ses données lorsqu’il avait fait des tests avec la Honda il y a deux ans. Et elles montraient clairement qu’il était rapide ».

« Maintenant, il confirme. Il a été très bon lors des tests. Je suis très heureux qu’il ait battu les autres rookies. Car il a fait ses chronos seuls, sans suivre personne. A Buriram, il a fait une série de 18 tours en solitaire et dans ces deux derniers, il était encore en 1’30.8. Bien sûr, il n’avait pas les pneus course, mais personne ne l’a seulement approché parmi les débutants. Sa vitesse en virage a été impressionnante dans certains endroits. Ce qui ne m’a pas échappé ni à Marc Márquez d’ailleurs ! »

« Il pilote vraiment bien et le seul souci qu’il a eu c’est de gérer physiquement sur trois jours les grands nombres de tours qu’il a fait. Il était un peu vidé la dernière journée. Je l’aiderai du mieux que je le peux, mais j’ai comme l’idée qu’il n’aura besoin de personne pour réussir ». Le protégé de Valentino Rossi a du souci à se faire…