Sur le marché des transferts, toujours aussi actif depuis l’entame d’une saison à la fin de laquelle la plupart des pilotes en MotoGP auront renégocié leur contrat, c’est actuellement la maison Ducati qui attire les regards. On sait que chez les rouges, trouver un accord avec ses actuels champions tournent à la mission impossible. Les déclarations d’intention apaisantes voulant persuader d’un renouvellement des troupes relevant de la formalité ont volé en éclat depuis que Dovizioso est sorti du bois en avouant sur la place publique que le compte n’y était pas. Quant à Lorenzo, ses manques répétés de résultats n’auraient pas refroidi ses ardeurs salariales…

Chez Ducati, on peut se gratter la tête au sujet des contrats de ses pilotes. On sait à présent que rien ne se passe dans la sérénité prévue. Une situation qu’a analysé Carlo Pernat sur Tuttomotoriweb : « les exigences de Dovizioso sont normales. Les résultats parlent pour lui, et il s’agira sans doute là du dernier gros contrat de sa carrière. Ils vont se rencontrer à Jerez je pense ».

Le cas de Por Fuera est plus délicat : « à mon avis, Ducati a déjà tiré un trait sur Lorenzo. Le sujet est plus à présent celui de son remplacement. La rumeur qui circule, et qui est assez solide, est que Ducati a un œil sur Miller. Il est déjà sous contrat avec eux et il est Australien, comme Stoner. Tout ça ne fait pas les affaires de Petrucci ».

Certes mais quid du Majorquin ensuite ? « Lorenzo s’est déjà offert à Suzuki. Mais les Japonais ne sont pas intéressés. Jorge devrait faire attention car il pourrait être contraint à une année sabbatique. Avec ses exigences, il ne se facilite pas la tâche pour trouver une place ». La suite à Jerez… Ou avant ?


Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team