Le double vainqueur et meilleur privé de la saison 2016 en a fini avec sa Honda cette année. Il est parti de faire opérer et il en profitera aussi pour jouir de l’existence d’un père de famille épanoui. Avant de prendre ses quartiers d’hiver, le Britannique a tout de même lancé quelques phrases lors des tests de Valencia dont il a le secret…

Les deux jours d’essais à Valencia ont été l’occasion pour Cal Crutchlow de mettre à l’épreuve des solutions proposées aux pilotes officiels du HRC. Des découvertes qui ont confirmé le pilote LCR dans son sentiment qu’une Honda, c’est sacrément plus difficile à piloter qu’une Yamaha.

Pour illustrer son propos, il a pris comme référence les deux nouveaux pilotes Tech3 : « Folger et Zarco ont grimpé sur la Yamaha satellite et ils se sont montrés d’entrée compétitifs » annonce-t-il sur crash.net. « Pourtant, ce ne sont pas les pilotes les plus rapides du monde et ils en sont loin, mais leur package est si accessible qu’ils se montrent à présent très compétitifs ».

Il poursuit : « Regardez Tito Rabat : il les a enfoncés lorsqu’il était en Moto2 et aujourd’hui, il est nulle part. Même pas dans la même fourchette de leurs temps. C’est le même problème chez Honda depuis que je l’ai découverte. Ils le savent à l’usine et ils font ce qu’ils peuvent pour résoudre ce problème ». Pourtant, c’est bien avec une RC213V que Cal a remporté ses deux victoires en Grand Prix. Aucune avec la Yamaha Tech3…

Tous les articles sur : Cal Crutchlow, Johann Zarco, Jonas Folger