Dani Pedrosa est un cas à part dans le paysage du MotoGP. Son talent est indéniable mais depuis qu’il est dans le paysage de l‘élite où il est apparu en 2006, il est l’éternel second. Vice-Champion du Monde en 2007, 2010 et 2012, il a été aussi vite mis sous l’éteignoir dans sa propre équipe dès que des cas comme Stoner ou Marc Márquez sont arrivés. Mais, cette saison, il est dans le coup. Et le chemin est encore long avant un épilogue où il compte bien créer la surprise.

Dani Pedrosa est cinquième du championnat mais à seulement 35 points du leader Marc Márquez, son équipier. Il n’est qu’à deux longueurs de Valentino Rossi et il compte, après sept courses, une victoire et six podiums. Pas si mal et un rythme qui le met parmi les prétendants à la couronne mise en jeu. D’autant plus qu’il n’aurait pas encore abattu toutes ses cartes… Du haut de son mètres 58, il annonce clairement qu’il mettra tout son poids de 51 kilos dans la bataille en cours…

« Cette saison, la moto marche mieux que celle de l’année dernière. Surtout dans les virages, ce qui est important pour moi. Le moteur est aussi plus puissant. L’équipe travaille mieux. On a changé notre approche des week-ends et c’est la raison pour laquelle les choses vont mieux ». On rappellera que Dani Pedrosa a changé de chef mécanicien et qu’il est coaché par un certain Sete Gibernau.

« Il nous manque encore quelques petites choses mais je sais ce que j’ai à faire. J’espère qu’on va réussir à le faire assez vite et je serai alors toujours là pour le titre. Les choses sont de plus en plus serrées et ça devient de plus en plus dur. Si nous améliorons notre niveau et gagnons encore quelques courses, alors on sera là. Je me sens de mieux en mieux. La saison est encore longue. Il va aussi y avoir plus de pressions sur les pilotes. Nous verrons comment chacun va gérer ça ».