Il était devenu de tradition que lorsqu’un pilote quittait un team pour un autre, il amenait dans ses bagages si ce n’est toute son équipe, tout du moins une grande partie de celle-ci. Ceci afin que le lien entre le pilote et sa machine, que la traduction de ses sensations en réglages aux petits oignons se prolongent. Une démarche stratégique qui ne concernera pas Jorge Lorenzo.

Pourtant, l’arrivée du quintuple titré chez Ducati n’est pas un transfert à prendre à la légère. Cependant, Por Fuera arrivera seul dans le box des rouges, au fidèle parmi les fidèles John Llansá près. Le mécanicien quasiment de la première heure.

 Mais le reste ne bougera pas de Yamaha et aura pour mission de suivre Maverick Viñales. A commencer par le bras doit du Majorquin Ramon Forcada. Wilco Zeelenberg, l’analyste de piste, Davide Marelli attaché à la télémétrie et les mécaniciens Javier Ullate, Ian Gilpin et Juri Pellegrini resteront sous l’auvent frappé des trois diapasons. Mais que Jorge Lorenzo se rassure : c’est carrément un Gigi Dall’Igna qui l’attend de pied ferme pour s’occuper de la Desmosedici.

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo