Il a craqué ! Ou presque. Chez Ducati, en ce moment, on est rouge de plaisir et Dovizioso fait voir la vie en rose. Pendant ce temps, Lorenzo broie de moins en moins du noir. Mais, pour éviter de rire jaune à la fin de la saison, on a droit au blanc lorsque l’on demande aux troupes de Borgo Panigale si elles envisagent le titre cette année. Mais on y pense sans l’avouer. Et le manager général de Ducati Corse, Gigi Dall’Igna, qui n’est pas un bleu, s’en cache de moins en moins.

A Silverstone, Andrea Dovizioso a fait une nouvelle démonstration de son talent et de sa maîtrise de la Desmosedici en s’imposant pour la quatrième fois de l’année. Il est le seul pilote à compter autant de victoires dans cette campagne à rebondissements. Et, après la hargne autrichienne, a suivi la stratégie anglaise. Ceci après le Mugello et Barcelone.

Comme, pendant ce temps, Márquez explosait son moteur, DesmoDovi a repris les commandes de la course au titre pour neuf points sur l’officiel Honda. Une position qu’il tenait déjà fin juin après Assen pour quatre points. Une pérennité aux avant-postes qui finit par lever les derniers tabous chez Ducati à propos de la couronne mondiale.

Gigi Dall’Igna a ainsi déclaré : « je veux sincèrement féliciter toutes les femmes et les hommes de Ducati Corse qui travaillent si durement et qui ont tant donné ces dernières années. Je suis heureux de voir que nous pouvons récolter les fruits de tous ces efforts. Andrea a fait une nouvelle course fantastique, il n’a fait aucune erreur. Jorge est aussi à féliciter avec un bon résultat à trois secondes du vainqueur. Tout ça me rend terriblement optimiste pour la suite ».

Rendez-vous dans moins de quinze jours à Misano !