Dans les coulisses d’un MotoGP qui s’affaire déjà sur ses prochains transferts, la question n’est plus de savoir si Lorenzo va rejoindre Ducati. Mais l’interrogation qui occupe est celle de savoir avec qui il fera équipe chez Ducati. A peine remis de ses émotions argentines en montant sur le podium d’Austin, Iannone à son idée maligne.

Non, les chances de Iannone de poursuivre son aventure chez Ducati n’ont pas sombré dans les eaux de Termas de Rio Hondo. Celui que l’on surnomme le Maniac a eu beau découper la camera de Márquez avec son aileron, couper l’envol de son équipier Dovizioso vers un podium argentin et descendre en flamme les espoirs de son employeur pour des gros points, il ne s’est pas encore brûler les ailes chez les rouges. Sa côté a même redécollé au COTA d’Austin après une troisième place marquée du sceau de la sagesse. Et puis, dame, cette entame de saison chaotique ne saurait biffer d’un coup d’un seul une saison 2015 terminée au général devant l’aîné Dovi.

Tout ça pour dire que Suzuki, avec qui il serait en contact, attendra. L’idée de Iannone, c’est de rester là où il est avec un Lorenzo comme équipier. Et l’Italien l’assure, ce serait un choix idéal pour Borgo Panigale, en raison d’une question de style : « pour moi, Jorge va venir chez Ducati. Je ne sais pas si c’est signé ou non, mais il va venir chez Ducati ». Une conviction formulée auprès du journal Marca. Ceci dit, la suite est croustillante : « s’il vient et que je suis chez Ducati avec lui, nous formerons une excellente équipe car nous avons tous les deux le même style de pilotage. Et c’est quelque chose qui n’existe pas avec Dovizioso ».

Après avoir bordé les limites de sa camaraderie avec son compatriote, il développe : « Andrea a un style très différent du mien si bien que pour obtenir les meilleurs réglages possibles, nous prenons des chemins différents. Or, avoir avec vous une personne qui pilote de la même façon, cela peut vous être d’une grande aide. Jorge est meilleur que moi. Il a fait bien mieux que moi ces dernières années alors sans doute que j’aurais beaucoup à apprendre de lui ».

Déjà que Por Fuera se plaint que Rossi lui pique ses réglages, voilà qu’il inspirerait un nouvel Italien plus proche du Doctor que Dovi. Un paramètre que le Majorquin prendra peut-être plus en considération qu’une question de style. On rappellera que l’annonce sur l’avenir de Jorge Lorenzo est attendue au plus tard au meeting de Jerez le 24 de ce mois d’avril.