Jorge Lorenzo et Ducati ont ainsi décidé d’unir leurs destinées pour les deux prochaines saisons. Le Majorquin a donc eu entre les jambes ce que Valentino Rossi doutait il y a encore peu en abordant un sujet qui va délier les langues. Paolo Ciabatti a d’ailleurs décidé d’ouvrir le feu dans un entretien avec Sky Sport24 HD. Avec cette première information : Por Fuera n’a pas été si difficile à convaincre.

Le directeur sportif de Ducati Corse peut à présent se livrer. Jorge Lorenzo, quintuple Champion du Monde et chez Yamaha depuis 2008 va rejoindre ses rangs. Un joli coup recherché depuis le départ d’un Casey Stoner qui, par son seul talent, a apporté l’unique couronne mondiale à la marque de Borgo Panigale, en 2007. La parenthèse Rossi aura été une autre histoire, avec d’autres acteurs et une Desmosedici bien différente.

Aujourd’hui, la moto rouge est d’un excellent niveau mais, pour tailler régulièrement des croupières à la paire japonaise constituée de Yamaha et de Honda, il fallait une pointure. Les Andrea Iannone et Dovizioso ont montré que la moto pouvait être l’instrument pour une belle saison. En 2014, il y avait encore un doute que 2016 a déjà dissipé, même si Jerez, le tracé maudit de Ducati, n’a pas encore livré son verdict.

Pour autant, Jorge Lorenzo n’a pas attendu ce résultat qui ne tombera que ce week-end. Il a posé son paraphe en bas d’un contrat que l’on dit juteux. Ciabatti raconte : « les contrats de tous les pilotes au sommet se terminent à la fin de cette année. Nous avions déjà approché Lorenzo par le passé, mais je pense que cette fois la valeur de notre moto a facilité notre accord. Les négociations ont sans doute été complexes sur certains points, mais fondamentalement, Jorge, n’a pas été difficile à convaincre. On a trouvé un terrain d’entente en assez peu de temps ».

Au niveau technique certain, il faut sans doute ajouter les conséquences de la fin de la saison dernière, et l’intersaison qui ont plombé l’ambiance chez Yamaha. Et maintenant ?
Maintenant, un des deux Andrea déjà dans la place va devoir aller voir ailleurs : « Jorge ne nous a donné aucune indication sur son équipier. Il n’a aucune préférence. Ce ne sera pas facile de choisir entre deux pilotes exceptionnels qui sont avec nous depuis quatre ans. Dès vendredi, la compétition reprendra ses droits et Jorge sera un rival à battre. Nous espérons remporter une ou des courses, que ce soit avec Iannone ou Dovizioso cette année ». Voilà qui promet sur la piste entre les deux hommes…

Et puis il y a le staff technique et l’installation de la nouvelle recrue : « il est normal qu’un tel pilote demande à venir avec quelques-uns de ses techniciens. Nous verrons ça en temps utile. Nous espérons aussi qu’il pourra tester la Ducati dès les premiers essais d’intersaison à Valence. Nous parlerons avec Yamaha sur ce sujet ». Ce dernier point n’est donc pas acquis. On se souviendra que Honda avait interdit fin 2003 à Rossi de tester sa future Yamaha, marque qui avait longuement réfléchi en 2010 avant de donner son accord au même Rossi pour grimper sur la Ducati dès les essais de Valence.