L’aura du MotoGP dans les sports mécaniques n’a décidément de cesse de grandir. La recette appliquée par la Dorna peut susciter bien des commentaires, force est de constater que la catégorie reine des Grands Prix revendiquera cette saison six constructeurs et des teams privés pouvant prétendre à la victoire. Le public répond présent. La Formule 1 s’interroge mais les Rallyes eux, ont déjà décidé : c’est l’exemple à suivre !

Les propos ont été recueillis par David Evans sur Motorsport. Et ils viennent d’un Championnat du monde des Rallyes dont le responsable au sein de la Fédération Internationale de l’Automobile, Jarmo Mahonen, n’a pas caché son intérêt pour ce qui se passe en MotoGP. Son problème, c’est de faire mieux que trois usines au départ de chaque épreuve et gonfler les effectifs avec des équipes privées capables de jouer les trublions.

Le MotoGP est donc tout désigné comme objet d’étude, surtout depuis une saison 2016 où trois Grands Prix ont été remportés par les pilotes de deux équipes privées. Une belle reconnaissance tandis que l’on rappellera que la Malaisie a préféré son Grand Prix moto à son rendez-vous avec la Formule 1. Les temps changent.

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams :