Vous rappelez-vous de Fonsi Nieto ? Le nom vous dit immanquablement quelque-chose et le prénom a arrêté de pointer dans un classement d’un Grand Prix le 7 novembre 2010. L’Espagnol de bonne famille a été vice-champion du monde en 250cc au terme d’une saison 2002 dominée par Melandri. Vainqueur à cinq reprises en Grand Prix, il compte aussi 18 podiums, 12 pole-positions et sept meilleurs tours en course. Il a même fait ensuite du Superbike où il concrétisé une fois tout en montant sur quatre podiums. Coach chez Pramac Ducati, il veut reprendre le guidon en saisissant l’opportunité de la prochaine coupe du monde de moto électrique. Il nous met au courant de ce projet, mais pas que…

Âgé à présent de 39 ans, Fonsi Nieto est passé par la 125, la 250, le MotoGP, le Moto2 et le Superbike. Une longue expérience qu’il met aujourd’hui au profit des pilotes Pramac Ducati que sont aujourd’hui Miller et Petrucci. Un team qui sera engagé l’an prochain dans l’inédite coupe du monde de moto électrique. Et il se verrait bien pilote de cette machine. Il dévoile donc ainsi ses batteries : « j’y pense fortement. J’en ai parlé avec Loris Capirossi qui a testé la moto, et il m’a assuré que c’était fantastique ».

De quoi le titiller. On rappellera que la grille de départ de cette catégorie, ardemment voulue par Dorna, sera composée de sept écuries qui officient actuellement en MotoGP avec le statut de privé.  Elles aligneront chacune deux motos.

Mais Fonsi Nieto a aussi attiré l’attention en intervenant sur un sujet tout aussi électrique : la future destination des Yamaha satellites qui seront orphelines du team Tech3 au terme de la saison 2018. Le Madrilène a assuré que le team Angel Nieto était sur le coup. Actuellement équipée en Ducati, il faut se remettre en tête ce qu’est ce team.

Il a pris le nom cette saison d’Angel Nieto et c’est Jorge Martinez qui en tient les commandes. Ses activités ont le nom d’Aspar dans les autres catégories des Grands Prix et il alignera cette saison en Moto3 Andrea Migno, qui est un pilote issu de la VR46 Académie. On se souviendra au passage que l’écurie VR46 a comme homme de terrain Pablo Nieto.

Mettez tout ce beau monde qui se connait parfaitement dans un sac, secouez le tout, et vous ressortirez le nom de Valentino Rossi. Oui, le team Nieto, anciennement Aspar, est plus que jamais candidat à la reprise des Yamaha satellites en 2019…