Hector Barbera, on le sait, s’est fracturé la clavicule gauche à l’entrainement et il est allé voir l’incontournable docteur Mir pour retrouver des couleurs. Le spécialiste a bien œuvré et le pilote Reale Avintia Racing recouvrera ses moyens. Mais pas tout de suite. La chirurgie a tout de même été délicate car les dégâts n’étaient pas anodins. La clavicule était en cinq morceaux et elle avait été déjà fragilisée dans un précédent accident lorsqu’Hector n’était encore qu’un adolescent.

Hector Barberá s’en souviendra de cette chute au cours d’un entraînement sur le Circuit Ricardo Tormo de Valence. Une chute et une clavicule gauche en morceau qui a nécessité une intervention d’une heure trente pour être reconstruite. La plaque en titane a été posée avec la visserie habituelle.

L’équipier de Loris Baz attendra encore 48h00 avant de quitter l’hôpital de Barcelone puis il commencera sa convalescence dans quatre ou cinq jours. Au vu du calendrier, sa présence pour les tests au Qatar qui se dérouleront du 8 au 10 mars prochains est à mettre plus qu’en pointillées. Même le communiqué officiel a des doutes sur le sujet.

En revanche, celui qui roulera cette année sur une GP16, ce qui lui fait faire un bon de deux générations de Desmosedici depuis sa fidèle GP14.2, sera bien au départ du premier Grand Prix à Losail prévu du 24 au 26 mars. On rappellera que Barberá s’est montré discret durant cette intersaison sur la feuille des temps.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing