Pedrosa a subi sa dix-neuvième blessure de carrière en chutant lourdement vendredi sur un tracé du Motegi qui reçoit ce week-end le Grand Prix du Japon de MotoGP. Une cabriole qui a eu raison de sa clavicule droite. Il sera opéré à Barcelone ce samedi soir. Et le HRC lui donnera le temps qu’il faut pour se remettre.

Livio Suppo l’a affirmé. L’absence de Dani Pedrosa durera le temps qu’il faut pour que le pilote se remette comme il faut de sa fracture. Sous-entendu, sa présence à Phillip Island et peut-être même en Malaisie ne sera pas un drame pour Honda. Une opportunité pour Viñales de prendre et de s’ancrer à la quatrième place du championnat si la convalescence devait ainsi perdurer.

Il faut dire que c’est la deuxième fois que cette clavicule droite cède depuis le Grand Prix de France 2011 tandis que c’est l’épaule droite qui avait été fracturée le 17 septembre 2005… au Motegi ! Pourtant, le Japon n’a pas été ingrat avec la carrière de Pedrosa. Il y compte quatre podiums dans les classes intermédiaires, avec notamment une victoire en 2002 sur la 125 et une réalisation en 2004 avec la 250.

Il y compte aussi six podiums en MotoGP, concrétisant en 2011, 2012 et 2015. Il a conquis la pole en 2007 mais en 2010, il a dû déclarer forfait après un accident qui lui avait coûté la solidité de sa clavicule… gauche. Une chute due à un défaut technique sur sa Honda. L’accélérateur était resté ouvert.

Tous les articles sur : Dani Pedrosa