C’est une ferveur qui ne se dément jamais. A chaque passage d’un pilote de MotoGP en Indonésie, le succès populaire est garanti. Le passage de Marquez dans ce pays émergent stratégique pour le marché de la moto l’a une nouvelle fois démontré. Il y avait foule pour le voir sur un scooter et faire des tours du tracé de Sentul avec une CBR250RR. Alors imaginez un jour une prestation avec la RC213V…

En attendant, le Champion du Monde 2016 a rencontré la possible relève du pays en faisant un crochet à l’Astra Honda Racing School Indonesia, soit un incubateur mis en place par le premier constructeur mondial qui reçoit quinze jeunes pilotes : « je suis heureux de revenir en Indonésie, huit mois après la présentation de notre moto pour la saison 2016. Car cette fois, je reviens avec le titre ! J’ai pu le célébrer avec un public terriblement enthousiaste et chaleureux. Pour ce qui est des jeunes pilotes, Honda fait un excellent travail en leur accordant l’opportunité de réaliser leur rêve. Peut-être qu’à l’avenir nous aurons à nous battre contre l’un d’eux ! »

« J’ai aussi pris beaucoup de plaisir à tourner avec la CBR250RR sur le tracé de Sentul. La foule présente dans les tribunes était incroyable. Je n’imagine même pas ce que ça donnerait si on faisait un Grand Prix ici. Ce serait de la folie ! Je regrette juste que Dani n’ait pu être avec moi ici. J’espère qu’il nous reviendra vite ».

L’idée d’un Grand Prix en Indonésie est toujours en projet. Il était espéré pour 2017 avec un contrat jusqu’en 2021, mais il y a encore du chemin à faire pour homologuer ce tracé de Sentul désigné pour l’opportunité : « l’Indonésie fait partie de nos projets depuis longtemps » a reconnu Carmelo Ezpeleta. « C’est un superbe pays, avec une croissance importante dans le secteur de la moto. C’est un pays important pour nous. Le gouvernement indonésien souhaite accueillir une course du MotoGP. Nous leurs avons expliqué que cela nécessiterait les infrastructures indispensables ainsi que l’homologation du circuit ».

Des démarches qui restent à faire : « le Circuit de Sentul doit subir beaucoup d’améliorations. Nous avons vu beaucoup de circuits réaliser d’importants changements. L’Indonésie peut-elle améliorer le sien ou en construire un nouveau ? Nous espérons que le gouvernement agira rapidement. Nous leur fournirons tout le soutien nécessaire pour que l’événement soit une réussite » a promis le même patron de la DORNA.

Le dernier Grand Prix d’Indonésie eut lieu à Sentul en 1997 et fut remporté par Valentino Rossi en 125cc, Max Biaggi en 250cc et Tadayuki Okada en 500cc. Dans le coin, il y a cependant une Thaïlande qui a réussi à mettre sur pied son tracé international à Buriram. Une excursion dont le Superbike se félicite de compter dans son calendrier. Sinon, il y a bien sûr la Malaisie et son tracé de Sepang qui sera l’attraction de ce week-end. Avec un revêtement tout neuf à certains endroits.

Tous les articles sur : Marc Marquez