C’est un Jack Miller maître du marché des transferts pour les pilotes satellites en délicatesse avec leur écurie qui a enfin commencé ses vacances estivales. Enfin, c’est le mot en effet, car l’Australien de 22 ans était encore à pied d’œuvre sur une moto pendant que ses collègues profitaient déjà du repos de la trêve de cette mi-saison. Miller était ainsi à Suzuka pour les qualifications de la course d’endurance de 08h00. Au guidon d’une Honda. Alors qu’on le dit en contact pour une Ducati… Justement, tout est là !

Jack Miller est actuellement douzième au général provisoire et a donc manqué son objectif d’émarger dans le top 10. Par ailleurs, il est assuré de perdre son statut d’officiel HRC dans un team satellite, une combinaison reprise par Cal Crutchlow. Un manque à gagner de 1,5 million d’euro qui pèse aussi sur son team actuel Marc VDS Racing qui doit trouver un financement pour garder et payer son pilote.

Enfin, le team belge jouira en 2018 de la RC213V qui donnera sa représentation lors du dernier Grand Prix à Valencia 2017. De quoi, en effet, donner l’envie d’aller voir ailleurs. Chez Ducati Pramac par exemple. Cependant, la piste Honda n’est pas encore fermée. D’où cette présence à Suzuka… « Pour le moment, rien n’est figé pour 2018. Qui peut dire ce qui va se passer lors des prochaines semaines ? »

Sous-entendu, une victoire au Japon replacerait Miller dans le cœur de Honda. Pour un meilleur matériel l’an prochain. « Je suis impatient de faire cette course. Je suis aussi impatient de reprendre le championnat MotoGP. Mon objectif sera de marquer 60 points de plus ». Qu’il faudra donc ajouter au 41 actuels. Quant à Suzuka, Miller fera équipe avec Takumi Takahashi et Takaaki Nakagami… On rappellera que le dernier cité tiendrait la corde pour la seconde moto Honda chez LCR…

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team