C’est une course du championnat d’Endurance, mais c’est surtout une épreuve très prisée par tous les constructeurs japonais. De fait, ceux qui sont engagés en MotoGP souhaitent plus que tout aligner leurs meilleurs pilotes impliqués en Grand Prix. Mais ce n’est pas si simple et ça ne se fait pas sur ordre. Prenez le cas de Cal Crutchlow qui a écarté cette opportunité qui aurait pourtant été à ses dires très lucratives. Alors à défaut de grives, Honda se contente de merles. Ou plutôt d’un kangourou australien du nom de Jack Miller.

Lorsque l’on connaît la générosité d’un Jack Miller sur la piste, on a du mal à l’imaginer faire une course d’endurance. Et pourtant, celui qui reviendra ce week-end sur les lieux de son exploit de l’an passé sur le tracé d’Assen sera, cet été, à Suzuka pour y tenter de faire 08h00 de course.

Ses équipiers seront Takumi Takahashi et Takaaki Nakagami au sein du team HARC-PRO qui a le statut de favori dans la classique. « Je suis impatient d’aller pour la première fois à Suzuka pour y faire les 08h00 » assure celui qui négocie l’avenir de son contrat avec le HRC qui arrive au terme de son bail de trois ans. « Les courses d’endurance sont différentes et ce sera pour moi une excellente occasion de les découvrir au sein d’une équipe de haut niveau. L’objectif sera de terminer au moins sur le podium ». Et donc plus si affinités.

On notera que chez Honda, on a réussi aussi à faire venir Dominique Aegerter et Stefan Bradl au sein de l’équipe f.c.c. TSR tandis que Sylvain Guintoli sera aussi de la partie chez Suzuki Yoshimura.  L’épreuve japonaise aura lieu du 28 au 30 juillet. On peut donc parier sur une fidélisation de Miller chez Honda pour l’an prochain…