2017 ne se vit pas seulement sur le marché des transferts des pilotes. La future saison concerne aussi les patrons d‘écuries qui doivent réfléchir sur leur prochain matériel. Une stratégie évaluée par la cohorte des teams satellites qui font le point moyen entre ambitions, opportunités et budgets. Alors qu’il reste une place à prendre sur la grille de départ pour un nouveau venu, les valeurs établies ne sont pas insensibles à cette confirmation venue de Suzuki : il y aura des GSX-RR disponibles.

Ce n’est pas une surprise puisque l’idée de Suzuki privées avait été avancée dès le retour de la marque d’Hamamatsu dans le paddock du MotoGP. Mais ça va toujours mieux en le confirmant, puisque le même MotoGP a déjà connu de belles désillusions sur ce sujet sensible par le passé.

Cette fois, le principe de nouvelles GSX-RR dans les effectifs semble acquis. A Jerez, Davide Brivio, le patron sur le terrain pour la marque l’a confirmé : « on nous a approché et on en parle aussi avec la Dorna. Tout le monde veut voir plus de Suzuki sur la piste. Notre direction partage cette volonté. Mais nous n’avons aucune expérience en matière de gestion de team satellite. Comment le gérer, comment faire, quelle organisation à mettre en place. Alors les discussions internes se poursuivent. Nous verrons, mais tout le monde est d’accord sur l’idée. Maintenant, il nous faut être certain que c’est possible et savoir comment mettre tout ça en œuvre ».

Suzuki a donc été approché et les patrons semblent adouber et attendent un plan bien ficelé. Qui sera le plus à même de leur apporter ? Nous verrons, mais il devrait y avoir du Johann Zarco dedans.