Au sein du team Tech3, l’ambiance est au beau fixe. Les deux débutants enrôlés font merveille et chacun d’eux a eu l’opportunité de monter sur son premier podium en MotoGP. Mais il n’en demeure pas moins que le duo évolue au plus haut niveau dans une compétition où il faut battre l’autre. Jonas Folger, sur Autosport ne s’en est pas caché. Et d’autant moins qu’entre les deux, l’enjeu est de taille : la moto officielle de Valentino Rossi en 2019.

Car tant l’Allemand que le Français ont renouvelé leur bail pour 2018 alors que celui du Doctor chez Yamaha en 2019 sera à négocier. Et, pour Jonas Folger, la décision d’une relève qui s’installera aux côtés de Maverick Viñales se fera parmi l’un des deux pilotes actuels d’Hervé Poncharal : « cette bataille pour le guidon de Rossi, elle est entre nous.  Johann est certes un double Champion du Monde de Moto2, mais je sais que je suis capable de faire ce qu’il fait. Je ne sais pas jusqu’à quel point il peut encore progresser, mais je suis arrivé à son niveau du début de saison. Et maintenant, je suis en confiance ».

« Au début, je me suis dit, il y est arrivé, et il sera un ton au-dessus durant le reste de la saison. Mais j’ai gagné progressivement de l’assurance et les bonnes courses que j’ai faites m’ont révélé certaines choses. Il est mon premier défi et j’ai besoin de le battre. C’est une bonne personne, un excellent équipier, je l’apprécie beaucoup mais il veut me battre et je veux le battre. Et nous nous battons pour la même chose ».

L’Allemand explique sa maturité récente : « se battre avec les autres pilotes m’a toujours stressé et c’est comme ça que vous faites des erreurs. Je n’avais pas la confiance que je ressens à présent. Et sans cette assurance, vous ne pouvez pas vous battre au meilleur niveau. Il y a beaucoup de champions ici alors il m’était difficile de me dire, « je vais battre ce gars-là aujourd’hui ». Maintenant je roule sans me dire « tiens c’est Lorenzo ou voilà Márquez ou Rossi et tu vas rester derrière ». Je contrôle ce sentiment et je progresse chaque jour ».

Au moment d’aborder le Grand Prix de Grande Bretagne ce week-end, Jonas Folger pointe huitième au championnat à 22 longueurs de son équipier et donc rival déclaré qui est sixième au général. Entre eux deux, un certain Jorge Lorenzo, officiel Ducati.