La rédaction espagnole de AS a eu l’honneur de recevoir la visite de Pol Espargaro. Le pilote de Granollers a globalement confirmé les propos déjà tenus ici ou là, à savoir que la machine autrichienne demandait encore beaucoup de mise au point puisque, rappelons-le, elle utilise de nombreuses solutions techniques originales, à commencer par son cadre en acier tubulaire, ses suspensions WP et son moteur Screamer.

Nous suivons le sujet avec attention et avons par ailleurs déjà reporté l’intégralité des déclarations du team manager Mike Leitner après les essais de Valence (voir ici) ainsi que celles de Kurt Trieb, le concepteur du moteur (voir ici).

Pol Espargaro qualifie la RC16 de “vierge, très sauvage, trop sauvage et très libre” et visiblement, la responsabilité en incombe au châssis tubulaire en acier.

On connaît le côté pragmatique de la firme autrichienne et l’on a encore en mémoire les fameux coups de scie dans les cadres des Moto3…

Dans le même esprit, ce ne sont pas moins de 9 neufs châssis en acier qui ont été construits, dont 4 modèles différents et déjà testés par Mika Kallio seront à la disposition de Pol Espargaro et Bradley Smith lors des prochains tests à Sepang qui débuteront le 30 janvier.

Sans doute de quoi affiner la direction à suivre pour progresser et rendre la belle un peu moins rétive…

Tous les articles sur les Pilotes : Bradley Smith, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP