Jorge Lorenzo et Cristian Gabbarini est promis comme étant le couple de l’année 2017 chez Ducati. Il concentrera tous les espoirs des rouges et il aura toute l’attention de l’usine de Borgo Panigale. L’un est pilote et quintuple titré et l’autre est un chef mécanicien qui a grandi aux côtés d’un Casey Stoner déjà chez Ducati et qui est revenu au bercail après un épisode Honda fructueux.

L’Australien et l’Italien vont donc se retrouver sous l’auvent Ducati pour se mettre au service du Majorquin. Et tant qu’on y est, on notera aussi que l’ingénieur Gigi Dall’Igna va de nouveau travailler avec celui qu’il a connu en 250 du temps Aprilia.

Bref, que du beau monde prêt à s’entendre pour récolter titres et trophées. Du moins, c’est ce que l’on suppose. Car Cristian Gabbarini, qui quitte donc le giron du HRC et sa mission auprès de Jack Miller, n’a pas encore échangé un seul mot avec Jorge Lorenzo. Il rassure cependant sur Marca.com : «  je ne pense pas de toute façon que c’est le moment de parler de ça avec Jorge. Je sais simplement qu’il a prononcé mon nom et qu’il est très heureux que je retrouve Ducati. Et c’est suffisant pour moi. On a déjà échangé avec Jorge du temps où il y avait des contacts avec Yamaha ».

Et le caractère parfois ombrageux du Majorquin ? Une crainte à ce sujet ? Que nenni pour Gabbarini qui rappelle que gérer Stoner n’était pas une mince affaire : « je ne prends pas en considération ces choses-là. Casey avait aussi une personnalité bien particulière. Jorge est l’un des pilotes et peut-être même le pilote le plus rapide du plateau. Et ça c’est suffisant pour moi. Son caractère m’importe peu ».

Il est vrai que l’homme est aguerri aux pilotes connues pour leurs humeurs. N’est-il pas celui qui encadre en ce moment le bouillonnant Jack Miller ? « Ce sera difficile de quitter ce projet et aussi Honda pour lequel je travaille depuis six ans maintenant. Je suis bien avec Jack, tout le monde travaille bien. Jack progresse et toute l’équipe va dans le bon sens. Mais j’ai fait un choix et j’ai répondu à une demande de Jorge qui a été un honneur pour moi ».

Tous les articles sur : Casey Stoner, Jorge Lorenzo