Livio Suppo est revenu sur la prestation de ses troupes au Qatar. Au micro de Speedweek, il s’est félicité des bons points rapportés mais regrette que le huppé HRC ait été contraint de se résigner au moindre mal. Márquez et Pedrosa se sont contentés des quatrième et cinquième positions à Losail en évoluant sous la menace de l’Aprilia d’Aleix Espargaró. Sans être en mesure de jouer aux avant-postes, bien qu’ayant faits illusion en entame de course.

Le Qatar n’est déjà pas le meilleur rendez-vous des Honda lorsque le meeting se déroule normalement. Alors avec la pluie et un départ retardé pour une course à l’assaut d’une piste refroidie, la gêne de la RC213V tourne au handicap et au calvaire pour les pilotes. Qui plus est, cette conjonction d’éléments a contraint les servants du blason ailé à opter pour un pneu avant medium. Qui a fait débat dans les rangs.

Une injonction qui a déçu Crutchlow, tandis que Dani Pedrosa s’y est résignée. Côté Livio Suppo, on commente : « le côté positif est que nos deux pilotes ont ramené des points précieux. Mais d’un autre côté, le pneu avant utilisé était trop tendre pour notre moto. C’est pour ça que tant Márquez que Pedrosa ont connu des problèmes au freinage dès les premiers tours ».

« Tout a dû être décidé au dernier moment en raison des conditions. Les caractéristiques de cette piste ne conviennent pas à notre moto. Elle est forte dans les freinages et il n’y a qu’une seule zone de fort freinage à Losail. Au début, nous étions heureux de les voir se battre pour les premières places. Mais il est ensuite devenu très clair que l’on serait incapable de se battre pour la victoire. Ils ont fait du bon travail en sécurisant la quatrième et la cinquième position ».

Livio Suppo se projette sur la suite avec un désir de revanche : « ce n’était que la première course de l’année. Nos ingénieurs ont travaillé dur cet hiver. Et nous sommes dans une meilleure position que celle de l’an dernier à la même époque ». Une dernière phrase souvent reprise par les hommes du HRC. Comme un leitmotiv. Ou pour mieux se persuader.