Cinq Grands Prix et 43 points d’avance. Voilà le point de situation d’un Marc Márquez pour ainsi dire bien parti pour ceindre sa troisième couronne mondiale MotoGP. Même son challenger Valentino Rossi en convient. S’il ne lui arrive rien, l’affaire est pliée. Justement, tout est là.

L’officiel Honda en a bien conscience : le compte à rebours qui lui offrirait un troisième sacre a commencé. Si près du but, ce serait dommage de louper le coche. De fait, il faudra éviter les mauvaises chutes et les échauffourées tant sur la piste qu’en coulisse. Une prudence et une discipline que l’équipier d’un Dani Pedrosa possiblement retrouvé et qui s’invite dans la récolte des gros points va s’imposer.

Une promesse faite dans les colonnes de Corsedimoto : « je vais rester en dehors de toute provocation. Si Valentino devait me provoquer ? Je ne rentrerai pas dans ce jeu. Si l’on continue comme ça en faisant son propre chemin, il n’y aura pas de problème. J’ai vu le duel entre Rossi et Lorenzo à Misano. Je ne me suis pas mis au milieu. Je pense au championnat et à ce qu’il faut faire pour le gagner. Je fais attention sur la piste car vous ne pouvez pas tout contrôler. Cette saison est particulière, il y a beaucoup de vainqueurs. Je pense à l’objectif final ».

En course, on voit un Marc Márquez effectivement prudent, mais avec aussi quelques coups de sang. C’était le cas à Silverstone, tandis qu’aux essais, il se lâche plus souvent et chute parfois jusqu’à 3 fois. La tension est là et Marc Márquez est à l’affût du moindre souci qui pourrait survenir d’une concurrence expérimentée en espérant l’éviter. Mais il est bien connu que la peur n’évite pas le danger !

Tous les articles sur : Marc Marquez, Valentino Rossi