La nouvelle Honda RC213V a été construite sur les directives du seul Marc Márquez et ne convient qu’à lui seul. Après lui, le déluge et tant pis pour les autres. Une déception que Dani Pedrosa a clamée sur la place publique. Pointé du doigt, le double Champion du Monde d’équipier garde la tête froide et balaie l’argument d’un revers de main.  

Au sein du HRC, il y a eu comme un petit pic de tension lorsque Dani Pedrosa s’est lâché au sujet de la nouvelle RC213V. Une moto difficile à piloter avec un caractère moteur que l’on qualifiera de bien trempé. Et toutes les difficultés du monde pour l’Espagnol d’en tirer la quintessence. Une machine qui ne répondrait qu’aux canons de l’équipier Marc Márquez. Une frustration d’autant plus grande que la différence de performances entre les deux pilotes du HRC est criante.

La mi-saison a été prononcée, ce qui laisse le temps à un peu plus de réflexion. Pour mieux revenir sur certains sujets et le solide leader de l’actuel championnat n’a pas voulu passer par pertes et profits ce qui était clairement une critique de la part de son binôme : « je n’accorde pas beaucoup d’importance à ce type de remarque » dit Marc sur Pecinogp.com. « Dani Pedrosa sait très bien que Honda s’est concentré autant sur moi que sur lui lors des tests d’intersaison de Jerez. Vous pouvez avoir des sensations et des sentiments différents, mais ce qui compte à la fin, ce sont les temps au tour ».

Et le juge de paix a rendu son verdict : « au moment de faire le bilan, tant mon meilleur tour que le sien avait été accompli avec le nouveau moteur. Alors c’est vrai que cette moto est plus lourde, qu’elle est un peu plus difficile à piloter. Elle fatigue un peu plus. Peut-être que l’ancien moteur est mieux pour son style de pilotage. Mais que les choses soient claires : lorsque vous avez deux pilotes et que l’un des deux est plus rapide que l’autre, c’est celui qui va le plus vite qui est écouté ».

« C’est l’argument du plus rapide qui pèse le plus. Et en l’occurrence, le plus rapide des deux, c’est moi. Alors mes avis sont plus importants que les siens ». Une limpidité qui se vérifie d’ailleurs à la lecture actuelle d’un classement général mené par Márquez à la tête de 170 points alors que Pedrosa est quatrième avec 96 unités.

Ceci étant clairement dit, Marc Márquez se veut aussi indulgent vis-à-vis de son aîné dans le box : « il a cependant fait de belles courses mais même s’il se donne toujours à 100%, les résultats ne viennent pas. Il se sent peut-être coincé et a fait des commentaires qu’il n’aurait sans doute pas fait s’il était plus serein ». Marc Márquez ne lui en a d’ailleurs pas tenu rigueur puisque le HRC a renouvelé le bail de Pedrosa pour encore deux ans.

Tous les articles sur : Dani Pedrosa, Marc Marquez