Le week-end prochain sera celui du Grand Prix de France pour un MotoGP qui se demande sincèrement de quoi sera fait Le Mans. Un nouvel enrobé, une météo promise comme incertaine et une hiérarchie à déterminer. On a d’abord cru à une domination Yamaha, puis Honda a repris du poil de la bête et lors de la dernière échéance de Jerez on a même eu droit à un Lorenzo sur le podium avec la Ducati. Alors, qui fera risette au pays de la rillette ?

On ne sait mais ce qui est sûr, c’est que le retour de Lorenzo aux avant-postes n’a pas laissé insensible ses compatriotes de chez Honda. Tant Dani Pedrosa, dominateur en Espagne, que Márquez, vaincu par son équipier et compatriote sur ses terres, ont eu des mots sympathiques pour le Majorquin qui a du mal à se faire à sa Ducati.

Le dernier vainqueur en date a ainsi déclaré : « Jorge est tout simplement un pilote de premier rang. Ce n’est pas simple d’être rapide sur une nouvelle moto si tout n’est pas parfait ou si vous ne savez pas exactement comment cette machine répond. Être sur le podium à Jerez, un circuit où la Ducati a toujours eu des problèmes, c’est vraiment un très bon résultat. Cela va certainement lui donner confiance. Il faut toujours faire avec ce que l’on a, se battre avec ses adversaires et aller ensuite au résultat ».

Marc Márquez de son côté, ne contredit pas son aîné au HRC : « Jorge Lorenzo est un pilote de la classe des Champions du Monde et c’est ce qu’il est.  Il n’a franchement rien à prouver à personne. A Jerez, il a montré qu’il était rapide. On verra la suite. La saison est longue. On a perdu beaucoup en Argentine, les Yamaha ont semblé un moment imbattables et à Jerez, la situation était totalement inversée. Peut-être que ça changera encore au Mans. Il faut avoir à l’œil tous nos adversaires ».

La campagne de France commencera dès le 19 mai pour les premiers essais libres.