Les hostilités du MotoGP reprendront non pas ce week-end mais le prochain du côté d’un tracé d’Assen qui succède à une Grand Prix de Catalogne fort en émotions. Le décès de Luis Salom en Moto2, une polémique sur les mesures correctives prises par une commission de sécurité qui pourrait voir son statut changer, puis une course marquée par la dixième victoire de Rossi à Montmélo, l’abandon de Lorenzo et le retour en tête de la course au titre d’un Marc Márquez réconcilié avec le Doctor… Aux Pays-Bas, ce sera donc bien le meeting d’après !

Un rendez-vous qui sera particulier et aussi parce-que le calumet de paix semble avoir été enfin fumé entre l’homme de Tavullia et le citoyen de Cervera. Une conjoncture qu’a ainsi commenté MM93 sur MotoGP.com : « je l’avais déjà dit après la course de Valence, ma main était prête. C’est arrivé tard, mais c’est arrivé et c’est le plus important. Je n’ai aucun problème. Vous savez, pour moi, la rivalité est la même avec tous les pilotes. Sur la piste, je veux battre mes coéquipiers, mes amis, et bien sûr tous les autres. Au final, en tant que pilotes, nous devons avoir une relation professionnelle parce que nous prenons beaucoup de risques sur la piste ».

Et cette rivalité va de nouveau se déclarer sur une piste batave sur laquelle il va devoir surtout batailler entre les deux officiels Yamaha. Un duo de dur à cuire aux qualités différentes : « sur la piste, quand Lorenzo est dans un grand jour, il est vraiment très rapide. Il est plus fort que Valentino. Pour moi, Lorenzo est plus rapide sur un tour mais de l’autre côté, Valentino a beaucoup d’expérience, il sait profiter de n’importe quelle situation. Il est très dur à battre lorsqu’il fait une bonne course. Même lorsque ce n’est pas le plus rapide, il arrive à être là, devant. Il est très régulier ». Ce ne sera donc pas simple. Et ce d’autant plus que, pour l’instant, sa Honda ne l’aide pas vraiment…

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Valentino Rossi