Entre Marquez et Rossi, la guerre des statistiques est lancée avec, comme arbitre, un Lorenzo qui est dans la course pour certaines données. Comme par exemple le nombre de pole-positions. Mais c’est au nombre de titres que se jugera l’essentiel de l’affaire. Vale en a neuf et court après son dixième. MM93 en a cinq et, sur MotoGP.com, il se verrait bien en prendre dix. Manière de bien montrer ses deux mains.

Car pour le cinquième, il a lancé la mode du “GiveMe5”, pour pointer du doigt l’exploit d’un tel palmarès à 23 ans seulement. Une situation que l’officiel Honda expose ainsi : « les gens me parlent du fait que j’ai 23 ans et déjà 5 titres et c’est vrai, mais que j’aurais peut-être pu en avoir plus parce que j’avais perdu le Championnat en faisant quelques erreurs l’an dernier. Mais je ne pense pas trop à ça parce que ce serait une erreur ».

« Après ces cinq titres, nous allons nous battre pour un sixième. Si nous y arrivons, nous essayerons d’en remporter un autre. Mais je ne pense pas aux chiffres et aux records parce qu’au final, ce n’est que de la pression en plus. Il faut savoir savourer le présent et tout est plus facile quand on se concentre sur le présent. Maintenant nous avons cinq titres, ça fait toute une main (GiveMe5), pourquoi ne pas viser une deuxième main ? Mais je ne veux pas dire que c’est mon objectif. Nous verrons. Nous avons le temps. Le plus important est d’avoir du temps devant nous ».

Cette deuxième main, Valentino Rossi aimerait la serrer pour de bon. A 37 ans, il s’est assuré de deux autres campagnes avec Yamaha. Autant d’opportunités pour empêcher un jour un Marc Márquez  de s’affirmer comme le seul de l’époque contemporaine des Grands Prix à revendiquer dix couronnes. Maintenant, ce ne sera pas si simple car dans le même temps, un Maverick Viñales grandira et se bonifiera…