Honda a beau arborer un blason ailé, il ne veut pas d’ailerons en MotoGP. Une opposition que l’on pourrait même qualifier de farouche à l’aune de la dernière décision de la Commission des Grands Prix portant sur le Moto3. La raison invoquée est une question de sécurité. Certes, mais pas celle que l’on croit…

On se souvient de la phrase choc d’un Dani Pedrosa comparant les ailerons à des lames de couteaux. Un parallèle qui a fait son effet au grand dam de Ducati qui n’a pas été entendu sur les bienfaits d’un appendice aérodynamique plaquant la moto au sol et la rendant, de fait, plus sûre. Le même Pedrosa a gagné à Misano sans ailerons, et l’Espagnol peut se réjouir de la prochaine disparition des ailettes. Pourquoi ? La réponse vient directement de Shuheï Nakamoto, vice-président du HRC.

Au micro de Manuel Pecino, le ponte Japonais s’est confié sur le cas des ailerons. Un sujet qui n’est pas un thème inconnu de Honda qui a travaillé dessus il y a déjà bien longtemps… « Il y a vingt ans, nous avons fabriqué une moto à l’aérodynamique optimisée et parfaite. On l’a testée sur le tracé de Suzuka et on a tourné une seconde plus vite que la moto que l’on alignait alors en compétition. Cette machine n’a jamais été vue hormis par les ingénieurs Honda. Cette moto n’a jamais été engagée en compétition car il était impossible de courir avec ».

De quoi tomber de sa chaise. Une machine infernale et mystérieuse faisant gagner une seconde au tour et pourtant jeter aux oubliettes ? Pourquoi se priver d’une telle arme ? Réponse de Nakamoto san : « parce que le pilote était épuisé. Cette moto était physiquement trop exigeante. Alors oui, elle était rapide, très rapide même, mais le pilote ne pouvait pas faire plus de deux tours ».

Et si c’était ça la question de sécurité ? On se rappellera du cas de Silverstone chez Ducati où les deux pilotes ont terriblement souffert des avant-bras, Iannone repoussant même ses limites au point d’aller jusqu’à la chute. Pour un Pedrosa plus frêle, l’abandon des ailerons est donc une bonne nouvelle. Que vaudra la Ducati sans ses ailerons en 2017 ? Honda lui aurait-elle déjà coupé les ailes ?