Le 23 octobre prochain cela fera déjà six ans que le sémillant Marco Simoncelli nous aura quitté. Un pilote au palmarès qui était encore en devenir en MotoGP et un Champion du Monde 250cc de 2008 trop vite disparu. Ami de Valentino Rossi, le terrible sort aura voulu que le Doctor ait été, à corps défendant, un des éléments de l’accident fatal d’un Grand Prix de Malaisie maudit. « SuperSic » s’est éteint, mais son souvenir reste vivace.

A tel point qu’entretenir sa mémoire est toujours un besoin d’actualité. Depuis le 8 septembre 2016, le numéro 58 ne peut plus être arboré sur une moto de Grand Prix, son père tient une écurie de Moto3 en Grand Prix qui commence à faire parler d’elle en termes de résultats. Feu le pilote a eu droit à son timbre et voilà que dès que nous serons au 31 août, il sera sur une monnaie.

Une pièce de cinq euros, frappée de la principauté de San Marin 76.493 copies seront éditées.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Gresini Racing Moto3