Bienvenue au Qatar sur un tracé de Losail qui va ouvrir la saison 2018 MotoGP de la plus belle des manières. Soit avec un Français en pole position ! Johann Zarco est la sensation de cette entame d’exercice et le voilà prêt à rafraîchir une statistique qui date de 1954. Soit l’année où un certain Pierre Monneret remportait la première course du championnat majeur avec une Gilera, se retrouvant ainsi en tête de la course au titre. Et c’est tout le mal que l’on souhaite au pilote Tech3 Yamaha…

Mais pour se rendre compte de la difficile mission qui l’attend, voici le tableau de situation…

MotoGP #QatarGP Losail Qatar

2017

2018

FP1

1’54.316 Maverick Vinales (Voir ici)

1’55.366 Andrea Dovizioso (Voir ici)
FP2

1’55.085 Scott Redding (Voir ici)

 1’54.361 Andrea Dovizioso (Voir ici)
FP3

1’54.834 Maverick Vinales (Voir ici)

 1’54.966 Johann Zarco (Voir ici)
FP4

Annulée à cause de la pluie (Voir ici)

 1’55.248 Andrea Dovizioso (Voir ici)
Qualification 1

Annulée à cause de la pluie (Voir ici)

 1’54.634 Jack Miller (Voir ici)
Qualification 2

Annulée à cause de la pluie (Voir ici)

 1’53.680 Johann Zarco (Nouveau record)
Warm Up

1’55.728 Marc Marquez (Voir ici)

 1’55.201 Marc Marquez
Course

Vinales, Dovizioso, Rossi (Voir ici)

 Dovizioso, Marquez, Rossi
Record

1’53.927 Jorge Lorenzo 2008

 1’53.680 Johann Zarco 2018

C’est la quinzième fois que le MotoGP vient au Qatar et la onzième que la catégorie va courir sous les projecteurs. Depuis douze ans, c’est à Losail que les hostilités s’ouvrent pour la saison. Même si Honda affirme que le site n’est pas son favori, le blason ailé y a triomphé à trois reprises, soit autant que Ducati. Mais c’est Yamaha qui s’y sent le mieux puisque le diapason y a concrétisé huit fois. Suzuki se souvient d’une quatrième place avec Hopkins en 2007. Et espère mieux avec Rins cette année.

Côté pilotes, c‘est Lorenzo qui a fait la plus belle moisson au Qatar avec six succès répartis en trois réalisations en MotoGP, deux en 250cc et une en 125. Dani Pedrosa s’élancera pour sa 200e course en MotoGP, Lüthi s’offre son 250e  départ absolu et Smith son 200e.

Pour le reste du plateau, voici cette belle présentation…

L’an passé, Zarco qui débutait en MotoGP, avait mené six tours et signé le meilleur temps en course avant de chuter. On espère évidemment mieux cette fois. Selon Márquez, pour être candidat à la victoire, il faut un rythme en 1’55. Et ils sont au moins douze à l’avoir ! Avant de lancer la meute, voici le choix des gommes pour une piste tiédie à 23°:la première ligne se compose comme suit: Zarco Medium Soft,  Marquez Hard Soft et Petrucci Soft Soft. Qui a raison ?

A l’extinction des feux, Zarco s”impose en tête avec autorité devant Marquez et un Pedrosa bien parti comme Rossi si bien que Petrucci est cinquième devant Crutchlow, Dovizioso et Iannone qui devance Rins. Zarco lâche un moment les commandes à Marquez mais reprend son bien et entame le second tour en tête. La détermination du Français est affiché. Vinales est seulement quinzième.

Le groupe de tête reste compact et au troisième tour, Rossi avale Pedrosa. Le voilà troisième avec sa combinaison Medium/Soft. Avec la même recette, Dovizioso est septième et Lorenzo onzième. La meilleure Ducati est entre les mains de Petrucci, quatrième devant Pedrosa. Rins fait le meilleur tour alors qu’il pointe huitième.

Dovizioso est sixième mais il est le plus rapide en course. Pedrosa qui  n’a de cesse de perdre des places tombe dans les griffes de Rins qui veut sa septième place. Pendant ce temps, Rossi s’impose devant Marquez et se lance à l’assaut de Zarco. Voilà deux Yamaha en tête. Vinales est quant à lui treizième.

On notera qu’après six tours le peloton du MotoGP est aussi compact que celui du Moto3 ! Dovizioso lance l”assaut et se retrouve quatrième, premier Ducati. Mais il faut surveiller Rins aux chronos plus rapides. La Suzuki est septième, devant Pedrosa.

Après huit tours, Zarco tient tête à Rossi pour les commandes des opérations. Marquez est troisième, devant la Ducati de Dovizioso qui le colle. Crutchlow est cinquième devant Petrucci. Côté déception, on note le trio Iannone, Lorenzo et Vinales qui sont respectivement dixième, onzième et douzième. Devant le rookie Morbidelli.

Zarco n’est pas le plus rapide des hommes de tête, mais résiste tant et plus. En repoussant Rossi, il permet à Marquez de reprendre la seconde place. Le Doctor n’est pas au bout de ses peines puisque Dovizioso l’attaque et le passe. Petrucci tente d’en profiter mais la porte se ferme. Quelle bataille !

A onze tours du but, Dovizioso se lâche. Au vu de sa progression, il s’affirme comme le plus fort. Le voilà second et prêt à gober Zarco. Rins chute à dix tours du but au virage 2. Il était sixième. Peu après, Lorenzo s’y met pour le compte au virage 4, sans jamais n’avoir rien démontré dans cette course.

Marquez reprend la seconde place à Dovizioso. Quant à Zarco, il tient toujours bon ! Entre le Français leader et Pedrosa septième, il y a une demi-seconde… Avec 10 km/h de plus en V-max, Dovi reprend la seconde place à Marquez. Soit 343 km/h contre 333 à la Honda… La clé pour un final à l’aspi ?

Vinales est remonté huitième et il voit Petrucci devant lui à deux secondes. Ce dernier revient sur Pedrosa et donc le groupe de tête. Vinales arrivera-t-il à les rejoindre. Il s’y emploie, étant l’un des rares pilotes à rester dans les 1’55. Pol Espargaro abandonne sur la KTM.

Il reste cinq tours et Zarco craque dans la ligne droite, laissant échapper Dovizoso et Marquez. Rossi en profite aussi. La Yamaha Tech3 n’est plus que quatrième !

Le plus rapide en cette fin de partie est Vinales qui cravache pour se venger de son entame de course timide. Dovizioso mène la danse d’un rien devant Marquez et Rossi en embuscade et Zarco tente de rester au contact. Mais il tombe entre les mains de Crutchlow qui lui règle son compte. Quant à Vinales, il est bel et bien revenu !  Le Français lâche aussi devant Petrucci. Le voilà sixième.

Ce n’est pas la fin du calvaire du tricolore qui voit passer le missile Vinales. Puis c’est au tour de Pedrosa. Zarco est huitième… Et on en restera là pour le double Champion du Monde.

Devant, la bataille finale est remportée par Dovizioso pour 27 millièmes devant Marquez qui a essayé de lui damer le pion dans le dernier virage. Rossi est sur le podium. Quelle course !

Iannone met la Suzuki neuvième, le meilleur rookie est Morbidelli douzième et Syahrin marque les deux points de la quatorzième place. Les Aprilia sont 19ème et 20ème, derrière la KTM de Smith

MotoGP #QatarGP Losail Course: Classement

  1. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (GP18) 42m 34.654s
  2. Marc Marquez ESP Repsol Honda (RC213V) 42m 34.681s
  3. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha (YZR-M1) 42m 35.451s
  4. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 42m 37.535s
  5. Danilo Petrucci ITA Pramac Ducati (GP18) 42m 38.475s
  6. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha (YZR-M1) 42m 38.542s
  7. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda (RC213V) 42m 39.275s
  8. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech3 (YZR-M1) 42m 41.766s
  9. Andrea Iannone ITA Suzuki Ecstar (GSX-RR) 42m 47.611s
  10. Jack Miller AUS Pramac Ducati (GP17) 42m 49.248s
  11. Tito Rabat ESP Reale Avintia (GP17) 42m 49.835s
  12. Franco Morbidelli ITA EG 0,0 Marc VDS (RC213V)* 42m 50.928s
  13. Alvaro Bautista ESP Angel Nieto Team (GP17) 42m 54.442s
  14. Hafizh Syahrin MAL Monster Yamaha Tech3 (YZR-M1)* 42m 54.953s
  15. Karel Abraham CZE Angel Nieto Team (GP16) 42m 57.941s
  16. Thomas Luthi SWI EG 0,0 Marc VDS (RC213V)* 42m 58.843s
  17. Takaaki Nakagami JPN LCR Honda (RC213V)* 42m 59.208s
  18. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory (RC16) 43m 6.358s
  19. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 43m 9.366s
  20. Scott Redding GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP) 43m 12.295s
  21. Xavier Simeon ESP Reale Avintia (GP16)* 43m 21.360s 
    Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory (RC16) DNF 
    Alex Rins ESP Suzuki Ecstar (GSX-RR) DNF 
    Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (GP18) DNF

* Rookie

 

 

 

 

 

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team