Vainqueur du Championnat FIM Superstock 1000 en 2009 en tant que pilote officiel Ducati, Xavier Siméon s’est mis en valeur le 12 juillet 2015 en livrant une bataille magnifique à Johann Zarco au Grand Prix d’Allemagne Moto2 et en précédant le Français pour la victoire de 0.083.

Après 127 Grands Prix disputés en Moto2, le Bruxellois a réalisé le rêve de sa vie en prenant dimanche à Doha le départ de sa première course en MotoGP, sur une Ducati GP16 de l’équipe Avintia Racing. Xavier, qui est âgé de 28 ans, était enchanté, et les téléspectateurs belges aussi, qui pouvaient enfin apprécier l’un de leurs compatriotes en catégorie reine.

En arrivant au Qatar, Xavier débordait de motivation : « Toujours aller de l’avant et donner le meilleur de soi-même même dans les moments les plus difficiles car on ne sait jamais de quoi demain sera fait.

« La vie offre des beaux mais aussi des moments de galères et ce sont ceux-là qui te font grandir à partir du moment où tu décides de vouloir grandir ! Fier de représenter mon pays. »

Siméon n’envisageait pas de se battre pour la victoire, mais de figurer honorablement. Y est-il parvenu ? Voyons son évolution : en FP1, il pointait 23e devant Karel Abraham, à 3.7 du leader Andrea Dovizioso. A la fin des essais libres, il était à 3.1 de ce même Dovi.

En qualification, Xavier tournait en 1’56.545, à comparer à la pole position de Johann Zarco en 1’53.680. Bien qu’ils n’aient pas roulé en même temps (Q1 pour l’un, Q2 pour l’autre) l’écart restait voisin de 3 secondes.

La progression était nette lors du warm up, quand Siméon pointait à 1.872 de Marc Marquez. Il terminait la course à la 21e place à 46.7 secondes du vainqueur Andrea Dovizioso. Sur 22 tours, ça fait à peine plus de 2 secondes au tour. Pour un premier GP dans la top catégorie, avec une moto de deux ans d’âge, la performance était honorable. Le meilleur tour en course du Belge était de 1’57.303, et celui de Dovizioso de 1’55.242.

« Quand on part de la dernière place de la grille, il est difficile de se fixer un objectif pour la course » a reconnu Siméon. « Pendant les essais hivernaux, je n’ai jamais fait de simulation de course complète et cela a été ma première course en MotoGP dans tous les sens du terme.

« Dans l’ensemble, je suis satisfait, je me suis amélioré à chaque tour et j’ai réalisé mon meilleur temps au 19e tour sur 22, ce qui est très positif pour moi.

« Le niveau en MotoGP est très élevé cette année, l’an dernier, j’aurais marqué des points avec les chronos que j’ai réalisés aujourd’hui.

« Au moins, j’ai acquis de l’expérience et j’ai terminé ma première course, avec des temps au tour assez décents. Nous continuerons à travailler pour faire mieux en Argentine. »

Classement de la course :

1 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 42’34.654
2 93 Marc MARQUEZ Honda +0.027
3 46 Valentino ROSSI Yamaha +0.797
4 35 Cal CRUTCHLOW Honda +2.881
5 9 Danilo PETRUCCI Ducati +3.821
6 25 Maverick VIÑALES Yamaha +3.888
7 26 Dani PEDROSA Honda +4.621
8 5 Johann ZARCO Yamaha +7.112
9 29 Andrea IANNONE Suzuki +12.957
10 43 Jack MILLER Ducati +14.594
11 53 Tito RABAT Ducati +15.181
12 21 Franco MORBIDELLI Honda +16.274
13 19 Alvaro BAUTISTA Ducati +19.788
14 55 Hafizh SYAHRIN Yamaha +20.299
15 17 Karel ABRAHAM Ducati +23.287
16 12 Thomas LUTHI Honda +24.189
17 30 Takaaki NAKAGAMI Honda +24.554
18 38 Bradley SMITH KTM +31.704
19 41 Aleix ESPARGARO Aprilia +34.712
20 45 Scott REDDING Aprilia +37.641
21 10 Xavier SIMEON Ducati +46.706
Non classés
44 Pol ESPARGARO KTM 7 Tours
42 Alex RINS Suzuki 10 Tours
99 Jorge LORENZO Ducati 10 Tours

Photos © Avintia Racing