A peine descendu de sa Ducati GP18 usine après avoir obtenu la troisième place sur la grille du Grand Prix du Qatar, Danilo Petrucci a confié ses sentiments mitigés au micro du site officiel MotoGP.com.


Danilo, malgré le vent et malgré le sable, vous avez été fantastique. À quel point cela a-t-il été difficile de tout mettre ensemble ?

Danilo Petrucci : « très difficile aujourd’hui ! Très très difficile car il y avait beaucoup de vent et la piste était très sale aujourd’hui. Lors du premier run de la qualification, je ne me sentais pas très bien, peut-être parce que je n’avais pas assez chauffé les pneus. Je suis donc rentré et j’ai alors dit aux mécaniciens que je voulais ressortir tout seul. Ils m’ont dit « OK, sors maintenant ! » et il y a immédiatement eu 11 pilotes avec moi (rires). C’était très étrange et j’étais très inquiet de cette situation car je n’avais pas fait un très bon tour durant le premier run, et lors du second run, à nouveau, il y avait beaucoup de monde. Je me suis alors dit « OK, tu n’as qu’un seul tour ». J’ai beaucoup attaqué et j’ai vu Zarco au loin qui faisait un très très bon tour. Marc était devant moi et j’ai attaqué très fort mais je n’imaginais pas atteindre la première ligne. Mais c’est très bien pour débuter le championnat. »

 Crédit photo: MotoGP.com