Johann Zarco a réussi un fantastique meilleur temps en 1’54.029, à moins d’un dixième du record absolu de Jorge Lorenzo (1’53.927) établi en 2008 quand il y avait encore des pneus de qualifications. Le Français sur sa Yamaha du Team Tech 3 a devancé Valentino Rossi, assurant ainsi le doublé à Yamaha devant la Ducati d’Andrea Dovizioso et la Honda de Cal Crutchlow.

L’autre Yamaha de Maverick Vinales se classait cinquième devant Marc Marquez et la Suzuki d’Alex Rins.

A la mi-journée, la température de l’air était de 26,3° et celle de la piste comprise entre 37,5° et 40°, selon les endroits.

#QatarTest MotoGP à Losail

Chronos
Test 2016 1’54.330 Maverick Vinales (voir ici)
Record officiel

1’53.927 Jorge Lorenzo 2008

2018 J.1  1’55.053 Maverick Vinales (voir ici)
2018 J.2  1’54.586 Andrea Iannone (voir ici)
2018 J.3

La journée est consacrée aux essais jusqu’à 18h00 (heure française), puis ensuite la piste est arrosée afin que les pilotes puissent juger de sa praticabilité la nuit sur le mouillé, en particulier au niveau du reflet des projecteurs sur l’asphalte humide, de 18h30 à 19h.

Le classement à 15h, soit à 3h de la fin des essais chronométrés, est le suivant :

Pol Espargaro, de retour de blessure, après s’être abstenu le vendredi, roule de nouveau pour ce dernier jour. Andrea Iannone a été malade la nuit dernière, en raison de problèmes digestifs. Il n’avait pas tourné à 15h, de même que Tito Rabat.

En début d’après-midi, Danilo Petrucci dominait sur sa Ducati GP18 Pramac en 1’54.867, devant l’autre Desmosedici d’Andrea Dovizioso en 1’55.356. L’année dernière, seuls trois pilotes avaient tourné lors des qualifications du GP en 1’54, qui formaient alors la première ligne de la grille de départ composée de Maverick Vinales, Andrea Iannone et Marc Marquez.

Valentino Rossi repartait des stands tandis que les commissaires ramenaient au stand Movistar Yamaha la moto avec laquelle il avait précédemment chuté sans gravité.

A 15h10, Tito Rabat sort de son stand et seul Andrea Iannone n’a pour le moment effectué aucun tour aujourd’hui.

Le soleil commence à descendre sur l’horizon.

Jorge Lorenzo progresse nettement et se hisse en deuxième position à 0.171 de Danilo Petrucci, tandis qu’Aleix Espargaro amène son Aprilia à la troisième place à 0.365 de l’Italien et 0.194 de l’Espagnol.

A 15h30, Marc Marquez devient le deuxième homme de la journée sous 1’55, avec le deuxième temps provisoire en 1’54.878, à 0.011 de Petrucci.

Cal Crutchlow s’empare peu après de la première position avec un chrono de 1’54.457, avec 0.410 d’avance sur Danilo Petrucci et 0.421 sur Marc Marquez. C’est le meilleur temps réalisé depuis le début de ces trois jours d’essai. L’ancienne meilleure performance était le 1’54.586 réalisé la veille par Andrea Iannone et sa Suzuki GSX-RR. Le Team Suzuki publie un message précisant qu’il espère que The Maniac pourra effectuer quelques tours avant la fin de la journée.

A 15h55, Johann Zarco donne un peu de baume au cœur de Yamaha avec le deuxième temps en 1’54.768, à 0.311 du leader Cal Crutchlow. Les autres M1 sont plus loin avec Maverick Vinales treizième à 1.4 et Valentino Rossi seizième à 1.6. Puis Johann enchaine avec un fantastique tour en 1’54.429, nouveau record de ces trois jours de test, 0.028 devant Crutchlow.

Voici le classement à 16h, à 2h de la fin des essais chronométrés :

Le rythme s’accélère progressivement et Jorge Lorenzo rejoint Johann Zarco et Cal Crutchlow sous 1’55, avec le troisième temps en 1’54.725, à 0.296 du Français. A noter le bon neuvième temps de Karel Abraham en 1’55.300 avec une Ducati GP16 de deux ans d’âge.

A 16h15, il y a 8 pilotes sous 1’55 : Zarco, Crutchlow, Lorenzo, Dovizioso, Pedrosa, Rins, Petrucci et Marquez. Marc Marquez, huitième en 1’54.878, n’est qu’à 0.449 du leader Johann Zarco. Ensuite il y a un écart plus conséquent, avec Aleix Espargaro et son Aprilia (qui ne recevra son nouveau moteur que pour le Grand Prix) neuvième à 0.8. Pour le moment, Vinales 16e et Rossi 18e n’ont pas encore réussi à résoudre leurs problèmes. C’est d’autant plus étrange qu’Hafizh Syahrin, le remplaçant de Jonas Folger, est onzième devant les deux Yamaha d’usine.

Le départ du Grand Prix du Qatar sera donné le dimanche 18 mars à 17h00 (heure française) et c’est donc aujourd’hui l’heure la plus appropriée théoriquement pour effectuer une simulation de course.

Johann Zarco réussit un extraordinaire 1’54.029, à moins d’un dixième du record absolu de Jorge Lorenzo (1’53.927) établi en 2008 quand il y avait encore des pneus de qualifications. L’écart sur le deuxième Cal Crutchlow est désormais de 0.428. Johann va-t-il descendre sous 1’54 ?

16h30 voit Alex Rins parvenir en troisième position en 1’54.650, à 0.621 de la fusée Zarco, et à 0.193 de Cal Crutchlow. Les trois Ducati GP18 sont groupées derrière, avec Danilo Petrucci quatrième, Jorge Lorenzo cinquième et Andrea Dovizioso sixième, devant les deux Honda de Dani Pedrosa et Marc Marquez, puis la Yamaha de Valentino Rossi.

Le classement à 17h, soit à une heure du drapeau à damier final, est le suivant :

Le moment est venu d’effectuer ou de terminer la simulation de course, et de finir d’utiliser le stock de pneus disponibles pour ces trois jours. Marc Marquez se fait remarquer avec une série de tours consécutifs en 1’55, dont un en 1’54’8.

Valentino Rossi se propulse enfin parmi le trio de tête, après avoir quelque peu inquiété ses supporters. Il réalise un très bon 1’54.645, à 0.616 de Johann Zarco toujours leader, et à 0.188 de Cal Crutchlow alors deuxième. Andrea Iannone (meilleur temps le vendredi) n’a toujours pas pris la piste, et on doute qu’il roule aujourd’hui.

Andrea Dovizioso réalise le deuxième chrono en 1’54.331, 0.302 derrière Johann Zarco et 0.126 devant Cal Crutchlow. Yamaha domine alors Ducati et Honda, tandis qu’Alex Rins amène la première Suzuki en cinquième position à 0.621, Aleix Espargaro son Aprilia à la onzième place à 1.203, et son frère Pol sa KTM en 17e position à 1.460.

A 17h30, Valentino Rossi améliore encore et passe en deuxième position en 1’54.276, à 0.247 de Zarco, assurant ainsi le doublé à Yamaha à une demi-heure de la fin. Quel va être la réponse de Ducati et de Honda ?

Hafizh Syahrin chute sans gravité dans le dernier virage, alors qu’il occupe la quatorzième place.

Maverick Vinales remonte en dixième position à 0.844 de Zarco, tandis que Jack Miller monte un Michelin arrière tendre sur sa GP17 et passe huitième à 0.720.

Dani Pedrosa passe lui aussi à l’attaque, alors qu’il est neuvième à 0.7. Valentino Rossi aligne 9 tours consécutifs en 1’55.

Marc Marquez passe en cinquième position à 12 minutes de la fin, 0.562 derrière Johann Zarco, mais Maverick Vinales lui subtilise, à 0.442 du pilote Tech 3. C’est le sprint final ! Danilo Petrucci et Jorge Lorenzo, bien placés voici peu, reculent au classement en huitième et neuvième positions. Les 11 premiers sont groupés en 7 dixièmes.

Finalement Johann Zarco conserve sa couronne symbolique avec son fantastique meilleur temps en 1’54.029, à moins d’un dixième du record absolu de Jorge Lorenzo (1’53.927). Le Français sur sa Yamaha du Team Tech 3 devance Valentino Rossi, assurant ainsi le doublé à Yamaha devant la Ducati d’Andrea Dovizioso et la Honda de Cal Crutchlow. L’autre Yamaha de Maverick Vinales se classe cinquième devant Marc Marquez et la Suzuki d’Alex Rins.

Essais piste humide, de 18h30 à 19h

Selon la Direction de Course, « Le but de l’essai est d’évaluer la visibilité dans des conditions humides sous les projecteurs. Il N’EST PAS prévu comme une séance d’essai pour évaluer l’adhérence ou régler les motos ou réaliser un temps au tour.

« Nous avons donc besoin de la coopération et des points de vue de tous les pilotes.

« Bien sûr, l’un des problèmes est la pulvérisation d’autres motos, donc nous encourageons les pilotes à rouler en groupe à un moment donné, pour évaluer les conditions de visibilité identiques à celles d’un départ d’une course dans des conditions humides.

« Il est important pour vous tous d’avoir une bonne compréhension de ces conditions pour fournir des informations précises.

« Les feux de pluie arrière doivent être allumés. Nous devons évaluer si cela crée des problèmes de visibilité supplémentaires ou non.

« La participation à l’essai sur piste mouillée est obligatoire pour tous les pilotes, sauf en cas de force majeure (par exemple blessure).

« Franco Uncini et Loris Capirossi seront dans la voie des stands lors du test sur piste mouillée pour obtenir les points de vue des pilots quand ils rentrent à leurs stands. »

(ndlr : merci à la Direction de Course pour le mail)

Les pilotes avaient l’air assez satisfaits de l’adhérence sur le mouillé, mais moins par la visibilité rendue difficile par les projections d’eau. Cela ne posait toutefois pas de problème en matière de sécurité.

Résultats du troisième jour :

Classement confondu des trois jours :

Photos © Michelin (titre), Motogp.com / Dorna, Yamaha, Ducati, Simon Patterson, Repsol Media, Tech 3, HRC, Suzuki, Manuel Pecino, Pramac Racing, Aprilia, KTM, Marc VDS Estrella Galicia 0,0

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :