Cet article est mis à jour en permanence de 11 h jusqu’à 15 h.

A l’entame de cette dernière journée d’essais de pré-saison, il est clair qu’il y a deux façons d’imaginer le championnat du monde à venir.

Soit en se focalisant sur certains côtés négatifs éclairés par les 10 jours d’essais hivernaux depuis le Grand Prix de Valence, comme les petits soucis toujours rencontrés par les Yamaha officielles ou l’inconstance de Jorge Lorenzo, soit en s’émerveillant devant les écarts extrêmement réduits entre chaque constructeur, comme l’a illustré le Top 4 d’hier à Losail, constitué de Suzuki, Ducati, Honda et Yamaha en moins de 3 dixièmes.

Nous choisissons évidemment cette attitude et attendons avec la plus grande impatience le Grand Prix du Qatar qui se déroulera dans deux semaines.

En ce qui concerne cette dernière journée à Losail, le ciel et la piste sont immaculés, en attendant que celle-ci soit arrosée artificiellement à partir de 18 heures pour une demi-heure d’essais sur le mouillé de 18 à 19 heures. Le vent souffle fort et il fait 26°.

Au chapitre des blessés, Pol Espargaro devrait faire son retour après s’être reposé hier en bord de piste, et la main de Dani Pedrosa a été traitée au laser suite à sa grosse chute du premier jour.

Voici quelques références disponibles au lancement de cette troisième et dernière journée:

#QatarTest MotoGP à Losail

Chronos
Test 2016 1’54.330 Maverick Vinales (voir ici)
Record officiel

1’53.927 Jorge Lorenzo 2008

2018 J.1  1’55.053 Maverick Vinales (voir ici)
2018 J.2 1’54.586 Andrea Iannone (voir ici)
2018 J.3

Comme lors des deux premières journées, personne n’entre entre piste à l’ouverture de celle-ci, à 11 heures, heure française…

Interlude…

 

Les camions citerne qui vont inonder la piste à 18 heures sont autour du circuit et attendent patiemment. Comme nous…

A 18 heures, la séance sera interrompue et la piste sera complètement mouillée. A 18h30, les pilotes prendront la piste. Les essais avec des pneus pluie sont obligatoires pour tous les pilotes, tous ensembles, pour voir comment est la situation avec les reflets des lumières et les projections d’eau. L’adhérence de l’asphalte sera également prise en compte. Après cet essai, Loris Capirossi rencontrera les pilotes pour recueillir leurs commentaires et une décision sera prise pour déterminer si le Grand Prix pourrait éventuellement se dérouler sous la pluie.

A midi, le circuit est toujours silencieux.

Interlude…

A 12h30, seules quelques motos sont chauffées devant les box.

Interlude proposé par Andrea Iannone qui se sent mal ce matin et a fait un passage par la clinique mobile suite à des problèmes d’estomac durant la nuit…

 

Cal Crutchlow est le premier a rentrer en piste. Il effectue un run de 7 tours en 1’56.623.

Le pilote LCR est globalement satisfait de sa Honda mais n’arrive pas à trouver un pneu avant qui lui convient, l’un favorisant le freinage, l’autre la mise en courbe: « La moto ne tourne pas bien. Je suis limité par le pneu avant. Ce n’est pas comme s’il tombait en morceaux, il ne fonctionne pas. Un des pneus ne pose pas de problème, mais il est trop souple pour les gros freinage. L’autre pneu se comporte bien sur le frein, mais il a un manque de direction. Je ne sais pas quel pneu avant utiliser. Je suis quand même heureux et je me sens rapide. Ma vitesse est là et je me sens bien et confiant. Nous avons beaucoup roulé avec le pneu usagé aujourd’hui, nous avons aussi essayé l’option plus tendre et j’ai réussi à faire dix tours. Nous avons beaucoup joué avec la géométrie de la moto, nous n’avons pas de nouvelles pièces pour ce test. J’ai aussi fait des tests comparatifs de fourches.»

Avez-vous utilisé la fourche en carbone Öhlins pendant tous les essais hivernaux ?

« Je l’ai essayée sur chaque piste. Maintenant, je la compare. Je sais comment réagit l’autre fourche; la fourche carbone a plus d’avantages que d’inconvénients. Pour moi, la fourche de l’année dernière est toujours la meilleure. Celle en carbone a des avantages, je suppose que nous continuerons avec elle. Avec elle, la moto est plus facile à faire tourner. L’autre est meilleure dans la phase d’accélération. »

Classement à 13 heures :

Alex Rins sort en piste, suivi de Jorge Lorenzo (pour une fois sans ailerons) et Marc Marquez.

Le pilote Suzuki inscrit un 1’56.277 en 8 tours.

Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci, Scott Redding  Karel Abraham et Tom Lüthi sont également à l’oeuvre.

A 13h30, Danilo Petrucci se hisse en tête en 1’55.928 en 5 tours, alors que Valentino Rossi entre en scène.

Quelques minutes plus tard, Andrea Dovizioso creuse l’écart en 1’55.356en seulement 5 tours, tandis que Valentino Rossi et Marc Marquez terminent leur premier run à plus d’une seconde.

Seuls 7 pilotes ne sont pas encore entrés en action : Johann Zarco, Maverick Vinales, Takaaki Nakagami, Esteve Rabat, Hafizh Syahrin, Pol Espargaro et Andrea Iannone.

Lors de son deuxième run, Cal Crutchlow remonte à la 2e place, à 16 centièmes de Andrea Dovizioso.

Pol Espargaro entre en piste peu avant la fin de la 3e heure.

Chute sans gravité de Takaaki Nakagami au virage #2, mais sa moto est passée par-dessus les barrières de protection…

Classement à 14 heures:

Chute sans gravité de Valentino Rossi  au virage #14.

Franco Morbidelli est également tombé à #14. Le vent qui souffle dans la direction opposée à la ligne droite gêne beaucoup les pilotes.

Dani Pedrosa s’est intercalé à la 3e place entre Cal Crutchlow et Alex Rins.

A cet instant, seuls 3 pilotes ne sont pas encore sortis: Johann Zarco, Andrea Iannone et Esteve Rabat.

35 minutes avant la mi-séance, Johann Zarco entre dans la danse…
Il se positionne 6e au bout de 6 tours.

Un quart d’heure plus tard, Danilo Petrucci casse la barre des 1’55 en 1’54.867, reléguant Andrea Dovizioso à une demi-seconde.

Classement à 15 heures:


Cet article ne sera plus mis à jour. La suite se trouve ici.

Crédit photos: MotoGP.com, Twitter, Izaskun Ruiz, Movistar, Sky Sport, Moto.it, etc.

Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac