A la tête de trois titres consécutifs dans un Superbike où il règne en maître avec sa Kawasaki, Jonathan Rea a donné l’impression durant l’hiver d’avoir quelques vues sur le MotoGP pour poursuivre sa carrière. Qui ne serait, de fait, plus en vert, puisque la firme d’Akashi n’est pas engagée en Grand Prix. Il a donné les lettres de créance à son manager pour aller prospecter dans un paddock ouvert au marché des transferts, puisque les contrats des protagonistes sont tous à renégocier. Il en est apparemment revenu, et voici le bilan…

Un état des lieux fait sur GPOne. Il faut dire que l’Irlandais du Nord avait placé très haut la barre : un team usine, sinon rien. Et ce sera sans doute cette dernière issue : « ce serait quelque chose de spécial que d’aller en MotoGP » avoue l’équipier de Tom Sykes. « C’est un rêve, les meilleurs pilotes y sont. Mais j’aurais besoin du meilleur matériel possible pour aller les défier. Il faudrait aussi que je fasse mon expérience sur la moto, les pistes, les pneus ».

« Je ne suis pas intéressé par une aventure avec une structure privée, alors que les meilleurs ont des motos officielles. Pour être honnête, à maintenant 31 ans, je ne crois pas que j’aurais cette opportunité. Le Superbike est devenu ma seconde maison. Mon manager continue de regarder différentes options. Mais je ne cherche pas forcément à changer. Je suis juste heureux d’avoir une moto qui me permet de gagner des courses ». C’est ce qui s’appelle se faire une raison…

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :