Il y a maintenant pratiquement une semaine, au terme du premier Grand Prix de l’année, l’usine Aprilia enregistrait au Qatar son meilleur résultat depuis son engagement en MotoGP. Une sixième place acquise avec la manière puisque le pilote de Noale Aleix Espargaró a joué avec les deux Honda HRC qui n’ont pas eu de répit. Le jour et la nuit avec la prestation de l’an dernier à Losail. Pourtant, le patron des sports de la marque du groupe Piaggio Romano Albesiano jure que sa nouvelle moto est d’abord une évolution de la précédente avant d’être une révolution.

Mais depuis 2016, l’expérience a été acquise et il y a aussi à présent Aleix Espargaró au guidon. A la Corriere dello Sport, celui qui a remplacé à la fonction une Gigi Dall’Igna parti chez Ducati commente : « il n’y a rien d’exceptionnel sur cette RS-GP par rapport à celle qui était engagée l’an passé. Nous étions déjà assez satisfaits de notre moto ».

Mais tout de même, il y a du mieux, ceci pour dédouaner un tantinet les servants Bradl et Bautista passés, qui n’avaient jamais réussi une telle prestation : « notre moteur est un peu plus puissant, il prend plus de tour et il a plus de couple. On a recentré les masses aussi sur le cadre si bien que la moto garde la bonne ligne lorsque les pilotes prennent les freins et avant toute remise des gaz ». Au passage, l’Aprilia ne souffre pas du sous-virage chronique déploré par les Ducati.

Pour autant, il faut bien parler du pilote : « dès les premiers tests, Aleix Espargaró ne nous a pas demandé plus de puissance, mais plus de couple. C’est le signe distinctif d’un autre style de pilotage ». Un aîné de Pol qui souffre plus chez KTM qui est aussi suivi dans ses analyses : « il faut travailler sur les qualifications. On n’arrive pas à exploiter le pneu tendre sur un tour. Sinon, notre rythme général est bon, comme on l’a vu au Qatar ».

Une course qui a donné l’idée de pouvoir prendre des tendres en course là où les autres devront se résigner à plus dur. Voilà qui promet alors que le sujet du carénage spécial semble être passé aux oubliettes. Aprilia a homologué son opus. Mais ne l’a pas encore utilisé en course.