Relativement brillant l’année dernière avec pour meilleurs résultats une place de quatrième en Malaisie et une place de cinquième en Argentine, Hector Barbera est pour le moment assez transparent.

Bien sûr, sa fracture de la clavicule survenue lors d’un test privé à Valence n’a pas favorisé son début de saison, mais le mal semble plus profond. Après avoir évoqué ses difficultés avec le train avant de sa GP 16, le pilote valencien en arrive maintenant à la conclusion qu’il ne pourra jamais régler celle-ci à sa convenance, et que c’est à lui d’adapter son style de pilotage, au moment où Loris Baz, son coéquipier, se trouve de plus en plus à l’aise.

Hector Barbera : ” Le week-end fut compliqué, je ne parvenais pas à trouver mes marques avec la moto. Nous avons essayé tous les réglages possibles, à tel point que je n’ai jamais effectué plus d’un run avec la même configuration. Il semble désormais évident que nous ne parviendrons pas à ajuster cette moto à mon style de pilotage. Ça sera à moi de m’y adapter. La première fois que j’ai piloté cette moto la saison dernière j’avais déjà eu du mal à trouver le bon feeling et j’ai rencontré ce même souci durant l’hiver. Le Grand Prix du Qatar ne pouvait pas constituer une référence dans la mesure où je faisais mon retour de convalescence. Ici j’avais retrouvé ma forme, pourtant le feeling était le même. En 25 tours, je n’ai pas une seule fois pris un virage comme je le voulais. Il est très compliqué de piloter dans ces conditions, car j’ai l’impression de me battre en permanence avec la moto. ”

Source : motogp.com

Tous les articles sur les Pilotes : Hector Barbera

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing