La pluie tombée ce matin a valu à Franco Morbidelli et à Tom Lüthi d’effectuer leurs premiers tours de piste de l’année sur une piste humide.

Le début de la première séance d’essais MotoGP organisée à Sepang s’est donc déroulé en pneus pluie pour les deux pilotes du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS. Ce n’est qu’après la coupure de midi que Morbidelli et Lüthi ont pu profiter d’une piste totalement sèche.

Pour Morbidelli, les averses du matin ont été une bonne occasion de tester pour la première fois les pneus pluie Michelin sur sa Honda RC213V. Quand la piste a commencé s’assécher, l’Italien a préféré patienter dans son garage, comme la majorité des autres pilotes MotoGP, avant de ressortir en pneus slicks sur un tracé débarrassé de toute trace d’humidité.

La séance de l’après-midi s’est elle déroulée dans des conditions quasi parfaites. Morbidelli a ainsi pu concentrer sur sa remise en rythme après deux mois de trêve hivernale. L’Italien s’est ensuite consacré aux réglages de sa Honda RC213V afin de l’adapter aux spécificités du rapide circuit de Sepang.

Absent des deux séances de tests organisées en novembre à Valence et Jerez, Lüthi a finalement pu effectuer ce matin ses débuts en MotoGP. Les conditions étaient loin d’être idéales, mais comme son coéquipier, le pilote suisse a pris la piste en pneus pluie afin d’effectuer au plus vite sa découverte de la Honda RC213V.

L’amélioration des conditions dans l’après-midi lui ont ensuite donné l’occasion d’entamer son adaptation au pilotage MotoGP après de longues saisons disputées en Moto2. L’ancien champion du monde 125 s’est dit satisfait au terme de sa première journée de pilote de la classe reine.

Franco Morbidelli : 2’01.161 – 62 tours
« La journée a été bonne car nous avons pu travailler dans différentes conditions et ainsi beaucoup apprendre. Quand la piste a été sèche, cet après-midi, nous avons ensuite modifié nos réglages avec des résultats positifs. Mais le niveau est tellement élevé en MotoGP qu’il nous reste beaucoup à faire pour continuer à progresser. Je suis content d’avoir pu remonter sur ma moto après le break, et cette journée nous a permis de nous remettre le cerveau en place. On va continuer à travailler demain en essayant de réduire l’écart sur les pilotes de pointe. »

Tom Lüthi : 2’02.732 – 58 tours
« Après avoir raté les tests de Valence et de Jerez, je suis très content d’avoir eu la chance de pouvoir monter aujourd’hui sur ma MotoGP, même si mes premiers tours n’ont pas été simples sur le mouillé. J’ai donc découvert la Honda RC213V en pneus pluie, ce qui ne m’a pas aidé à avoir tout de suite de bonnes sensations. Les conditions ont heureusement évolué l’après-midi et j’ai ainsi pu commencer à travailler. Je pense qu’il important de garder la ligne pour comprendre la moto, les pneus et cerner leurs limites afin d’améliorer les chronos. C’est une bonne première journée, mais j’ai encore énormément de choses à découvrir. »