Maverick Viñales a terminé sa première journée de tests à Sepang à la treizième position à 1.2 seconde du leader du jour Dani Pedrosa sur sa Honda. C’est aussi le dernier des représentants Yamaha, si l’on excepte les pilotes d’essai d’Iwata et le cas particulier de Yonny Hernandez. Et pourtant, celui qui a fini troisième et déçu du dernier championnat a le sourire. Voici pourquoi…

A la seule lecture de la feuille des temps on pourrait s’inquiéter du sort de Viñales après cette rentrée des classes en MotoGP. Mais c’est en fait tout le contraire qu’il faut ressentir. L’équipier d’un Rossi également heureux de cette entame en Malaisie explique : « on a exploité cette journée comme si c’était celle d’un Grand Prix. On a fait une simulation de course et je suis très content du bilan ».

« C’était dur physiquement, mais ça valait le coup car on a progressé de manière significative. De mon point de vue, on a un ensemble très prometteur. Je me sens bien sur la moto, et c’est un point essentiel. On a deux châssis ici, mais je n’ai pas fait de comparaison. J’ai en revanche beaucoup travaillé sur les réglages et l’électronique. Je voulais faire beaucoup de tours pour vraiment tout comprendre de la moto. On veut avoir les bonnes bases puis tirer les bénéfices de ce que l’on aura appris ».

Il développe : « je me sens bien dans les phases d’accélération et dans le domaine de la vitesse de passage en courbe. J’ai roulé sous les fortes chaleurs pour vraiment coller aux conditions d’un Grand Prix de Malaisie. Je suis très heureux car on a progressé. Notre potentiel est élevé, notamment sur l’électronique. L’an passé, on s’était concentré sur la rapidité dès les cinq ou six premiers tours. Cette fois, on veut être performant durant 20 ou 22 tours. Soit la distance d’une course. J’ai fait mon meilleur chrono lors du dixième. C’est bien, mais il faudrait le faire au quinzième ».

« La moto semble bien marcher. On va rester concentré sur le rythme global plutôt que d’aller chercher le meilleur chrono sur un tour ». Une démarche différente de celle de l’an passé où Viñales était sorti de l’intersaison invaincu au chrono…

MotoGP #Sepang test J.1 : Chronos

1. Dani Pedrosa, Honda, 1:59,427 min
2. Andrea Dovizioso, Ducati, +0,343 sec
3. Jorge Lorenzo, Ducati, +0,375
4. Danilo Petrucci, Ducati, +0,696
5. Jack Miller, Ducati, 0,751
6. Valentino Rossi, Yamaha, +0,806
7. Marc Márquez, Honda, +0,863
8. Johann Zarco, Yamaha, +0,994
9. Cal Crutchlow, Honda, +1,095
10. Pol Espargaró, KTM, +1,141
11. Alex Rins, Suzuki, +1,200
12. Takaaki Nakagami, Honda, +1,237
13. Maverick Viñales, Yamaha, +1,287
14. Aleix Espargaró, Aprilia, +1,439
15. Tito Rabat, Ducati, +1,485
16. Andrea Iannone, Suzuki, +1,600
17. Bradley Smith, KTM, +1,672
18. Franco Morbidelli, Honda, +1,734
19. Álvaro Bautista, Ducati, +2,301
20. Sylvain Guintoli, Suzuki, +2,437
21. Scott Redding, Aprilia, +2,535
22. Yonny Hernandez, Yamaha, +2,626
23. Karel Abraham, Ducati, +2,661
24. Xavier Simeon, Ducati, +3,519
25. Tom Lüthi, Honda, +4,305
26. Michele Pirro, Ducati, +5,340
27. Mika Kallio, KTM, +6,505