Tel un sniper, Maverick Vinales a attendu le dernier quart d’heure pour placer son attaque alors qu’il naviguait autour de la 15e position.

L’explication est donnée par son team manager : jusque-là, l’Espagnol travaillait sur le point faible des Yamaha, à savoir le rythme de course avec une faible adhérence.

Les résultats apparaissent satisfaisants dans ce domaine, comme ils semblent l’être avec la nouvelle solution aérodynamique apportée par Yamaha.

Cerise sur le gâteau, le coéquipier de Valentino Rossi s’est révélé jusqu’à présent le plus rapide de ces deux journées d’essais en Malaisie.

Massimo Meregalli : « Nous avons fait de nouveaux progrès aujourd’hui. Nous avons perdu quelques heures de tests le matin, mais nous sommes toujours dans les temps. Le premier jour, nous avons essayé de confirmer les données que nous avions trouvées plus tôt, et le deuxième jour nous avons voulu y ajouter des données. Maverick et Vale étaient vraiment concentrés sur la conduite avec des pneus usagés, et jusqu’à présent il semble que des améliorations ont été apportées sur l’usure des pneus. Ils se sentent bien sur la moto et ont également pu tester un nouveau carénage aérodynamique avec des résultats positifs. La mini-attaque du temps à la fin de la journée nous a mis en première et deuxième places, ce qui est excellent pour l’équipe. Plus important encore, nous travaillons dans la bonne direction, donc que nous nous préparons à des runs plus longs. Nous avons encore besoin d’environ quatre ou cinq heures de test demain pour terminer notre programme. »

Maverick Vinales : « La deuxième journée s’est très bien passée. Je me sentais vraiment bien avec la moto. Nous avons travaillé surtout sur l’électronique, mais il y a encore du travail à faire. Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir pour régler l’électronique correctement, mais je suis satisfait des mesures que nous avons prises. Nous avons essayé de travailler avec des températures élevées, surtout vers midi et nous suivrons le même plan demain. Nous essayons de beaucoup nous améliorer dans des conditions chaudes, pour résoudre les problèmes que nous avons eu l’année dernière. Je pense que c’était une journée positive et je suis prêt à travailler un peu plus demain. »