Dominateur hier, les pilotes officiels Yamaha ne le furent point aujourd’hui.

Pour un Valentino Rossi qui s’est hissé dans le dernier quart d’heure à la neuvième place occupée jusqu’alors par Johann Zarco, ces hauts et ces bas relativement inexplicables rappellent un peu le mauvais goût des mêmes incertitudes subies l’année dernière, y compris lors des derniers tests à Valence.

Valentino Rossi : «  Cela nous inquiète un peu. À Valence, nous étions très rapides le premier jour. Maverick et moi avions un bon feeling avec la moto et les pneus. Notre rythme était en 1’30.3. Nous étions en troisième et quatrième positions. Le deuxième jour, nous nous sommes assis sur les mêmes motos, avec la même température, et nous avons utilisé les mêmes pneus, mais nous avons perdu trois ou quatre dixièmes. Et que cela soit arrivé reste toujours un mystère pour nous. C’était très similaire ici … Nous devons en trouver les raisons. »

Toutefois, le Docteur sait aussi mettre en valeur les points positifs de cette troisième et dernière journée des tests MotoGP à Sepang…

« Mon feeling sur la moto s’est beaucoup amélioré par rapport à 2017, je me sens à l’aise, et le rythme s’est amélioré par rapport à l’année précédente. Parce que l’année dernière, les pneus se dégradaient plus fort et plus vite. Je n’étais pas si loin dans mon tour le plus rapide, mais ma position globale n’est pas très excitante. Par rapport à ça, mon rythme de course a vraiment été remarquable. Je veux regarder ça de plus près mais, à première vue, je pense que six, sept ou huit pilotes ont un rythme très, très similaire. Si nous devions courir ici demain, ce serait comme en Moto3. »

Le pilote Yamaha repart donc de Malaisie avec du bon et du moins bon, mais, surtout, une certitude : le travail préparatoire à cette saison 2018 est très loin d’être terminé !

« Nous sommes dans le premier groupe, mais nous savons que nous devons nous améliorer. Nous avons différentes versions du châssis, et des modifications seront nécessaires en termes de répartition du poids et de rigidité. Hier soir, j’étais confiant de pouvoir améliorer mon chrono durant cette troisième journée. Mais nous n’avons pas réussi. Nous n’avons pas été en mesure d’utiliser les pneus neufs de manière idéale. Avec les pneus usagés, c’est-à-dire en rythme de course, on est beaucoup mieux. »

Satisfait de son rythme de course, Valentino Rossi l’est moins de son temps en mode qualification. Accuser alors une demi-seconde de retard sur le meilleur ne paraît pas être un gouffre, si ce n’est qu’ils sont sept pilotes à s’être intercalés…

MotoGP #SepangTest J.3 : Chronos

1. Jorge Lorenzo, Ducati, 1: 58,830 min
2. Dani Pedrosa, Honda, + 0,179 sec
3. Cal Crutchlow, Honda, + 0,222
4. Andrea Dovizioso, Ducati, + 0,339
5. Jack Miller, Ducati, 0,516 +
6 Alex Rins, Suzuki, + 0,518
7. Marc Márquez, Honda, + 0,552
8. Valentino Rossi, Yamaha, + 0.619
9. Johann Zarco, Yamaha, + 0.681
10. Danilo Petrucci, Ducati, + 0.698
11. Tito Rabat, Ducati, + 0.717
12. Andrea Iannone, Suzuki, + 0.785
13. Aleix Espargaró, Aprilia, + 1.132
14. Takaaki Nakagami, Honda, + 1.241
15. Alvaro Bautista, Ducati, + 1.375
16. Mika Kallio KTM + 1,634
17. Franco Morbidelli, Honda, +1 696
18 Maverick Viñales, Yamaha, + 1,717
19. Karel Abraham, Ducati, + 1.744
20. Xavier Siméon, Ducati, + 1.954
21. Scott Redding Aprilia + 1.982
22. Bradley Smith, KTM, + 2.139
23. Sylvain Guintoli, Suzuki, + 2 290
24. Tom Lüthi, Honda, + 2 296
25. Yonny Hernandez, Yamaha, + 2 393

MotoGP #SepangTest : Chronos combinés des 3 jours

1. Jorge Lorenzo, Ducati, 1: 58,830 min
2. Dani Pedrosa, Honda, + 0,179 sec
3. Cal Crutchlow, Honda, + 0,222
4. Andrea Dovizioso, Ducati, + 0,339
5. Jack Miller, Ducati, 0,516 +
6 Alex Rins, Suzuki, + 0,518
7. Maverick Viñales, Yamaha, + 0,525
8. Marc Márquez, Honda, + 0,552
9. Valentino Rossi, Yamaha, + 0,560
10. Johann Zarco, Yamaha, + 0.681
11. Danilo Petrucci, Ducati, + 0.698
12. Tito Rabat, Ducati, + 0.717
13. Andrea Iannone, Suzuki, + 0.785
14. Aleix Espargaró, Aprilia, + 1,095
15. Takaaki Nakagami, Honda, + 1.241
16. Alvaro Bautista, Ducati, 1,375 +
17 pôles Espargaró, KTM, + 1 432
18. Mika Kallio KTM + 1,634
19. Bradley Smith, KTM, + 1.690
20. Franco Morbidelli, Honda, + 1.696
21. Karel Abraham, Ducati, + 1.744
22. Xavier Siméon, Ducati, + 1.954
23. Scott Redding, Aprilia + 1.982
24. Sylvain Guintoli, Suzuki, + 2.290
25. Tom Lüthi, Honda, + 2.296
26. Yonny Hernandez, Yamaha, + 2.393
27. Michele Pirro, Ducati, 5,937

Chronos de référence :

Record des essais : 1’59.053 par Dani Pedrosa (Honda) en 2015

Record du tour : 2’00.606 par Jorge Lorenzo (Yamaha) en 2015

Record des tests : 1’58.867 par Marc Marquez (Honda) le 6 février 2015